Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par OR pour la mise en ligne

Arrivé tardivement à 12h10 au col des portes, je monte rapido au pic des mouches
où j’y retrouve notre écrivain, Tristan, et notre mythe, Etienne . Les autres, fourbes
professionnels ou néophytes, ont déjà décollé assoiffé de km et sont partis dans ce ciel
voilé d’un cirrus. Les cums, aujourd’hui, seront sporadiques et éphémères.
Je décolle à 13h25 dans un thermique qui me montera directement au plaf:1940m…GO!
Gao & Thomas m’accompagneront jusqu’à Quinson, 1ère partie du vol où l’on prendra le temps
d’enrouler dans du thermique large mais rarement supérieur à 2 m/s tout en gardant un œil
sur ces petits cums capricieux et timides. La patience paiera: nous avançons tranquillement
mais sûrement avec une altitude de vol entre 1300m & 2500m. Une fois à Quinson,
le ciel s’allume d’une belle rue axée plein ouest: là, je décide d’accélérer le mouvement.
Cà tombe bien: avec l’Ouest dans le dos, j’avance à plus de 50km/h.
Gao, bizarrement, part dans le bleu vers Riez: il est fou ce gao!  Thomas finira
à Moustiers. En route, j’entends Fred, enfin 1 mot sur 10, dire que le météo est assez
fort sur le Mt Denier et demander à jml s’il peut passer par le Chiran pour rattrapper St André.
Celui-ci lui indique qu’il s’agit du chemin le plus court, certes, mais le plus engagé: passage
tonique avec peu de vaches et aucune route dans les environs donc de la randonnée en
perspective  
Néanmoins, c’est la solution du jour étant donné cette rue de cums tirant de Moustiers
jusqu’à Castellane via le Mt Denier puis le Chiran. Le thermique du Mt Denier n’est pas
très fort mais turbulent, je fais vite le plaf (2545m) et saute sur le Chiran (2616m):
j’aperçois le pupu faire du soaring sur une collinette entre le Mt Denier & le Chiran,  « 
Courage » je lui dis et suis bien content d’être sous le cum! Il sortira de cet enfer
Chiranesque et me retrouvera sur le sommet de l’Aup où l’on enroulera avec un planeur
sous un gros cum: 2702m. La rue tire sur le Nord de Castellane mais histoire de se faire
plaisir, on traverse le lac de Castillon pour passer au Sud de St André et marquer une balise
au Nord de la crête de Serres . Demi-tour et on redescend jusqu’au pic
de Chamatte où l’on fait 2400m au dessus de Vergons. Fred tire sur La Bernarde et trouve
un thermique salvateur; quand j’arrive derrière quelques minutes plus tard, pas de thermique.
Je rondine et ne trouve rien et me retrouve sous le vent (brise) de la Bernarde et sous
le vent (Ouest) de la crête de Crémon: GLOUPS!  Pour couronner le tout,
le sol se rapproche, assez vite…Trop vite à mon goût et jonché d’une large forêt de
sapins: Re-GLOUPS!!  :vrac:Je repère un morceau de prairie sur lequel je pose avec juste
le gaz nécessaire: OUF!!! 
Le temps de me remettre de mes émotions, voilà ti pa que j’entends une musique
de sauvages: comprends pas, c’est la Bernarde ici, pas le Calypso, célèbre boîte où
officient les fucking old boys …Eh oui, à quelques mètres de là, une bande de djeuns
organise un enterrement de vie de garçons avec le héros qui arrive en hélicoptère,
s’il vous plait. Je me dit, si je peux choper l’hélico, çà serait une belle récup’.
Mais ce saligot, une fois largué son morpion, se débine à tout vitesse: AH le fourbe!! 
Néanmoins, je descends rejoindre le groupe pour mendier une récup’ à base de 4X4 et
me retrouve à boire un pastaga bien frais  avec une vue dantesque sur les
environs. Puis un deuxième, puis…Y’a un moment où j’ai réussi dans un éclair de lucidité
à extirper un gars, le moins imbibé possible qui me descendra en quad à travers cette
jungle jusqu’à la route de Castellane. Le soleil commence à disparaître et l’idée de dormir
sur le bord de la route apparait dans un coin de mon p’tit crane ; Heureusement,
un papy très sympa m’emmènera jusqu’à Castellane puis un couple de grenoblois me
prendra alors qu’il commence à faire nuit (OUF) et me posera à Fayence où ma chère
et tendre dulcinée viendra me chercher: re-OUF!! 

Pascal des Carcés

les photos de Pascal de Carcés             ici 

Allez je fait mon recit avec...
Pour moi ce ne fut pas si facile, heureusement que j'ai decollé 1h avant pascal! sinon
je ne le retrouvait pas ensuite!
au debut super, on se retrouve même avec Nico C dans un thermique entre les ubacs
et Rians, ensuite il choisis de rester dans l'axe de gina alors que moi je continue plutot
vers la verdiere! et je passe rians et fait un point bas magistral au fer a cheval du Bams ,
et me refait a 150M sol voire moins puisque j'etais au niveau du relief, et il est bas
le relief a cet endroit...  Heureusement je me refait, et continue en direction de
st Pierre, et vois le Jean mi en ligne de mire en train d'enrouler , mais plus haut que moi
et moi je suis loin! je passe a l'est de gina sans rien trouver   et continue, arrive
encore bas a st pierre, Jean mimi me dira le thermique prend sa base au nord est du cum,
j'y vais donc et trouve a 700M d'altitude, ouff!  ensuite replaf a environ 2400 m et traverse
le verdon et prend comme ligne de mire le bord du plateau de valensole et le lac de
ste Croix une rue de cum commence a se faire... et bingo   je continue sans être
inquiété jusqu'au mont denier, jean mi pose pour aller bosser... et j'entend le pascal qui
suis derriére! nico je ne le comprend pas sa radio gresille! au moins autant que la miénne! 
 je vais surement en changer!
Sur le denier a 2500M je me trouve bas pour m'engager sur le chiron et devide de passer
par Beyne, mais je fait un mauvais choix, le vent est trop ouest , même en altitude et j'ai
du mal a penetrer, a tel points que une fois passé le point ouest du denier je perd pas mal
d'altitude, et decide de me jeter sur relief derriére et plus bas que le denier! et là
je suis mal...   :yikes:pas d'atterro, et pas de thermiques pour me sortir de là,
je resterai au relief une bonne demie heure et trouve enfin une bullette, dans laquelle
je ferais que 3 ou 4 tours! mais qui suffira pour me sortir de ce trou infame! j'etais
pas tiré d'affaire pour autant, je passais de condamné en état de convalescence! encore
en soaring sur le relief derriére, mais avec un terrain pour poser au cas ou!
En fait là j'etait sur les petits relief du chiron, et je suis donc retourné vers le chiron par
le bas en soaring avec la birse tout simplement et arrivé presque au sommet pon vario
s'est remis a chanter comme on l'aime tous, et ai pus reprendre la direction du nOrd eSt
Pfiouuuu et a 2500M pascal me dis tu me voit je suis devant toi! yessss vu!  et j'ai pu
donc le retrouver en accelerant un peu!
la suite c'est la même que celle de pascal, sauf la fin, ou moi je trouve le thermique et
pas lui, pour le coup je continue seul, et arrive sur le massif de saint Auban, et a un
moment je suis sur la crête et continue a descendre... grand moment de solitude, je dois
passer a gauche ou a droite...??? je suis sur que c'est arrivé a tout le monde (parapentiste)
une fois dans sa vie! bon ben du coup je prend le coté Nord... dommage il fallais prendre
le coté sud!

et degringolade jusqu'a poser de l'autre coté de la vallée, heureusement le coté sous le
vent n'etait pas trop turbulent!
posé a 18H30 dans la pampa le bled le plus proche s'appelle le prignolet! et je suis a
 1heure de marche de ST Auban, jusqu'a la clue personne n'est passé, puis un petit
couple d'anglais, me prend et m emmènent un petit bout de chemin, ensuite une
autochtone 50enaire me propose de me descndre sur la cote pour faire du stop
prés de l'autoroute, et j'accepte, j'aurai pas du car il est tard et arrivé en bas il commence
a faire nuit, et je lui demande d'aller jusqu'a la gare DE St Raph! mais plus de train, ce soir,
le dernier est a 21H00!
donc hotel et retour home le lendemain par le train de 08H30 ET Arrivé a trets par le bus
a 12H30... et quel fut pas ma surprise en passant par le centre ville pour rentrer chez
moi de voir pascal(que je n'avait pas vu en vrai) avec sa compagne manger au restau...
du coup je me suis joint a eux pour discuter un peu du vol!
Et enfin retour maison a 13H30... Ouf!mais si j'avais su je serai retourné par st andré ,
ou avec la voiture de Dgilou, qui etait pas loin au col de bleine...
Bon ben heu quand est-ce que ca revole???
Et pour parler de ma nouv'aile... elle est bien, la finesse m'a bluffé, et au niveau tranquilité
en vol elle est plus tranquille que la 3 j'ai quand même fait une belle fermeture sur la sainte,
la voile n'est pas partit en rotation, mais il a fallu que je contre bien comme il faut a
la sellette pendant plusieurs secondes avant réouverture... A savoir, j'ai fait les oreilles,
mais avec 2 A par elévateur c'est chaud, et je me suis aperçu que la voile
partait en arriére avec ces oreilles, je les ai refaites ensuite, et avec l'accelérateur
ça s'est bien passé! sinon le virage tres bien et pas ou peu de tendance au tangage,
pas d'abattée! ça c'est un bon point!

Bon ben c'est tout... 

Fred Pupu. 
Super aventure, j'aurai pas du te lacher   

Pour ma part, j'ai posé à la plage pour deux raison :
1. j'avais mon téléphone qui criait famine et je voulais prévenir ma femme que j'avais bien posé ;
2. Je n'avais jamais posé à la plage de Moustier.

Je pense qu'il y aura des cross où je regretterai ce choix de bruler 1200m de gaz au dessus de la plage alors que ça monte partout sans gros cum. La prochaine fois je vous suivrai.

J'ai été étonné de l'accueil à la plage. Il y avait quelques groupes de bronzeurs, lorsque je fais mon approche, quelques unes me font coucou et lorsque je pose à coté d'eux... ça tire la tronche... Les gars me regardent sévèrement de travers. Ils sont pas joyeux ces vacanciers... ce doit être parce que la buvette n'est pas ouverte.

Pour la récup, un couple de curiste de Gréoux me ramène à Gréoux. Un autre couple à Vinon, un gars m'amène à Rians, un autre qui bosse chez Iter me dépose à Puits de Rians. Là je marche une bonne demi-heure jusqu'à ce qu'un couple de randonneur qui nous a vu décollé le midi me ramène au col des portes.

Super journée ! 
THOMAS
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean (exocet) 17/05/2012 20:08


Pile poil, merci Thomas.


J'aurais du passer 2 Km plus au sud ...

Thomas 16/05/2012 12:15


Voilà pour la mienne


http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2011/vol/20114539

Jean (exocet) 16/05/2012 09:27


Merci, Thomas.


Ca, c'est de vraie info, utile à tous, pour de plus grandes aventures ... vers l'Amérique !


Peut-on voir les traces GPS de votre ( de vos ?) vols ?

Thomas 15/05/2012 12:15


Avec Gao et Pascal on s'est refait sur l'ouest d'Artigue dans du +1, +2. On a bien du partir de Rians deux bonnes heures après avoir décollé. Ensuite, j'ai eu un point bas sur Ginaservi mais il
n'avait pas l'air bien haut non plus pour Gao et Pascal. On a dérivé avec du 0 pendant 20minutes puis ça s'est mis à monter doucement. Une fois les gorges du Verdon passées, il n'y avait plus de
difficultés.

Jean (exocet) 14/05/2012 20:15


Vraiment super, ce vendredi !!!


Déco à 13h20, 1900m sur la Sainte à 13h45, 2000m à puits de Rians à 14h05 Et vache entre Rians et Artigues à 14h20.


15 mn pour passer de 2000m à 300m, sans aucun thermique, ni sur Rians, ni sur rien du tout d'ailleurs . Comment fait-on pour passer Rians ???? C'est loin, l'amérique ?


Signé : Super Furax de chez Furax.