Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par VIZIR

Chronique d’une vache non prévue

 

Je passerai rapidement sur le vol d’hier, décollage vers 13:38 du Pic après plus d’une heure d’attente que l’est veuille bien se calmer ; étaient présent : Patrick  le courageux ( montée par le sud et décollage avec encore un peu d’est),  Jacques le fort ( la meilleure distance du jour : après Riez), l’ignoble Pulletti ( dixit le Bams… sans doute plus de tendresse depuis hier), Bamsou le travailleur de thermiques perdus ( 2 points bas à faire rentrer les souris sous terre), Olivier dit Bressou ( qui nous a avoué remonter dans la fourchette), Loic qui malgré ces origines rustiques nous a donné une grande leçon d’auto-stop, et moi pas fier de ma journée…

Bon le vol… Jacques fait le plaf ( vers 2300) après avoir gratté très bas en sud rejoint par Fred, les 2 compères se font les belle vers le nord est.

Vers 13 :30, la masse d’air s’organise et de joyeux cums fleurissent partout partout : Bressou, Bamsou et le Bauju se font satelliser vers 2400 sous un cum acceuillant mais un peu trop immobile à mon gout quand j’arrive au plaf les trois compères sont déjà partis plein nord à la chasse aux therniques…

Bressou à peine posé se fait cueillir comme une fleur par les gardes du grand site ( il vous racontera…) Loic se fait cueillir par une belle brune en cabriolet qui remise la blonde du col de Leschaux au rang des anecdotes , Bamsou joue à saute Verdon, sautera… sautera pas ! pour lui le stop : C’est dans la bétaillère avec les chiens ( avec lesquels il se serait fait de bon copains…) ; quant à moi c’est 2 heures de marche à maudire ces automobilistes égoïste et ingrats !

Alors voilà : pendant que Bressou sirotait une ptite mousse à Joucques, que je suais sang et eau et que bamsou se liait d’amitié avec des chiens de chasse, notre Bauju national se fait prendre 5 fois en stop, repère une bonne adresse ( voir la photo) et se paye le luxe de descendre la voiture de Bams au croisement de la route de Pourrière, puis nous récupère l’un après l'autre avec son infatigable friteuse !

Incontestablement l’homme du jour fut bien le Bauju !

 

PS1 : certaines mauvaises langues mon dit que Bamsou aurait fait mieux que Fred hier….
PS2 : le Loic il a aussi déchardonnisé le Pic en
plus de tout le reste : allez qui dira encore que les prof sont fainéants !!!!!
La-ferme-008.jpg

























                             _________________________

Allez je vous raconte un peu mon aventure!!
ça commence comme d'hab:

DSCN7286.JPGBamsous sent le vent !! et estime les rafales d'est !!

DSCN7288.JPGHervé teste sa pénétration dans l'air!!
DSCN7289.JPGBressou la bave aux lévres en pleine concentration!! pret a avaler les kilométres!!
DSCN7306.JPGMais comme le vent d'est est là plus longtemps que prévu tout le monde prend ses aises!!
DSCN7298.JPGBamsou no-comment!!
DSCN7301.JPGLoic prépare le décollage!!
DSCN7313.JPGEnsuite ça a commencé a mieux s'installer!!
DSCN7314.JPG Puis enfin le vol, qui était pour moi en tout cas difficile, les thermiques puissant et pas organisé, on passait facilement de +3 a -3 bon ça montait bien quand même mais a quel prix!! aprés un beau plaf j'ai eu plusieurs descentes aux enfers dans du -3 -4 puis je pose a l'entrée de ginasservis et posé sans regrets!!
bon je vous laisse A+ Fred.
                                    -----------------------------
           

Ben moi je vais vous donner ma version des faits :
partis de St Ser avec le Bressou et RV, nous retrouvons au col des Portes deux pointures (le Jacques et le Fred) et un trente six fillette (le Bams.....).
Fort vent d'est au col, et le RV qui nous sort la phrase qui tue :
" Mieux vaut du gros vent d'est le matin au col des Portes plutôt que de l'ouest fort"
Y' a pas à dire , le RV c'est un philosophe, Platon et Descartes, à coté de lui, c'est du pipeau...
Arrivés au Pic, c'est sud-est fort et ça ,commence à déconner.
d--co-kung-fu-copie-1.jpg


La suite c'est qu'après avoir fait un beau plaf (2580m), les conditions se sont avérées très techniques, et que seuls les meilleurs s' en sont sortis.
J'ai posé par pure compassion et par grande amitié à l'entrée du domaine de Vignelaure, pour ne pas froisser l'ego de mon bon ami RV, vaché 2km plus à l'ouest.
En deux coup de cuiller à pot je récupère la voiture du Bams, puis je me mets en stand by avec ma friteuse à Rians.....
Au bout d'une demi heure, le RV m'appelle en portable, la voix est pâteuse, le souffle court, il a du mal à articuler, personne n'a voulu le prendre en stop, il m'appelle au secours.
A cinq kilomètres de la sortie de Jouques, je l'aperçois enfin, sur le mauvais coté de la route, hirsute, rougeaud, dégoulinant, avec un énorme sac informe.......bref, le type que t'as vraiment pas envie de prendre.
Explications :
après avoir marché deux plombes pour rejoindre le domaine, le RV a fait le tastevin, puis comme ça chauffait encore plus il a rien trouvé de mieux que de se baigner dans le canal, vous voyez le tableau de là, comment voulez vous être pris en stop dans cet état....c'est toute une éducation à refaire !!!!
Bref, je le récupère en piteux état et on reçoit un coup de fil du Bressou qui à posé au pied de la Vautubière, il a galéré pour rejoindre Jouques et propose de nous payer à boire si on vient le chercher.
On le retrouve tanké au bistrot devant moultes chopines vides et on remet ça, je reste sobre : un Perrier citron.
De nouveau coup de fil du Bams tanké au bistrot de Ginnaservis, et toujours la même promesse d'ivrogne, si vous venez me chercher, je vous paye un tournée.
Feu sur Ginnasservis, nouveau piccolage, mais je reste sobre, un Vittel menthe.
Au retour, dans la friteuse, l'alcool commence à faire des ravages, ça s'asperge à tout va, ça dégénère rapidement, j'ai du mal à garder le cap, et à la sortie de Rians, le drame se produit.
Vision insoutenable de deux individus éméchés m'obligeant à l'insu de mon plein gré à d' horribles exactions.
A noter la fausse pudeur du Bressou qui n'a pas voulu lever le tee-shirt.
La-ferme-005-copie-3.jpg
Et regardez moi le petit sourire crispé du RV , coucou c'est moi, quant au Bams il est dans son élément, naturel ,rien à dire....La-ferme-007.jpg
Voilà où mène l'alcool, c'est la porte ouverte à tous les vices.....
Moralité, quand ça vole pas loin, ça piccole dur et là ça devient déplorable....pardon repardon, mille fois pardon.....on le refera plus.
Le Bauju 

Petit supplément d'article du Bamsou

Ce Dimanche on a remis ça (la ferme et accesoirement un cross du pic ) avec Bressounours , willy l'embrouille et les deux freres Boutsein , enfin, ça fait plaisir au Bauju qu'on l'appelle Boutsein cet homme la , alors qu'il s'appelle Boustens, m'enfin c'est quand même l'esprit tordu du Bauju qui a trouvé le panneau de cette ferme alors ceci explique cela ...( exellent endroit d'ailleurs cette ferme! Quand on y a gouté il est dur de ne plus y revenir ).

on décolle et on temporise pendant 1 h en local ,sauf pour willy l'embrouille , ni une ni deux au plafond ...il a disparu wwwwouff ...On arrive à se suivre jusqu'au hubacs ou on se sépare avec Olive , je fais un de mes habituels points bas et je me tape un vrac de chez vrac vers Ginasservi , au sol William m'a dit avoir vu un gros dust , bon ,ben le mental n' étant plus je pose . Quand au Bressou le fourbe ... il c'est fait un Moustier Sainte Marie ,arrivé à 2800 metres sur le Denier , il décide de poser car crevé et lessivé de son vol , je suis parti le récupérer et on c'est pris un bon bain dans le lac ,avec photos à l'appui ! Tu pense qu'il veut se les grappiller les 10 points du règlement , le soir on c'est fait un petit restau devant une bonne bouteille , et une fois saoul on est reparti ...a la ferme ...ben oui c'est plus fort que nous .

ciaoolive-super-man.JPG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fred 09/08/2007 12:27

moi je n'ai pas eu droit a la trace GPS!! ça me plairait bien de la voir juste pour pomper les bon coin!!A+

Le Bauju 09/08/2007 09:41

Bon, réflexion faite et après avoir vu sa trace GPS, il est effectivement allé poser au nord de Moustiers, mais je persiste, ce n'est pas un maillot de bain mais un sous vêtement en coton appelé caleçon......

Rv 08/08/2007 19:28

C'est vrais que je l'ai à peine reconnu le Bressou! mais de là à parler de protubérance...Par contre, le connaissant, s'il est à Bandol! c'est pas dans l'eau que tu le trouvera... mais dans une cave à gouter du rosé!

Le Bauju 07/08/2007 21:49

Bon alors moi je dis que : Primo, rien ne nous prouve que ce soit le lac de Ste Croix, ça peut être Bimont ou même Zola....Secundo, vu la carrure de l'animal, je soupçonne un zeste de dopage du style amphétamines ou EPO, voire même testostérone au vu d' une certaine protubérance......suivez mon regard.Tertio le maillot de bain n'est pas réglementaire, seuls les slips de bain en lycra sont homologués pour bénéficier des 10 points de bonus...Allez, Monsieur BRÈS, avouez, vous êtes allés à Bandol, ce dimanche!!!!!!

olivier bres 07/08/2007 04:40

Je veux pas faire de fausse modestie, mais c'est vrai que c’était facile Dimanche. Le plus dur a été de patienter avec Bamsou dans le bleu au dessus de la Sainte et après au dessus des Ubacs en attendant la brise, après c'est que du bonheur avec des plafs entre 2300 et 2850 m. William est parti trop tôt et Bamsou s'est suicidé avant Rians alors qu'on enroulaient du zéro il est parti dégueuler sur Vautubiere (1ere vérité: qd on zérote on ne descend pas...)Peu après je prends un coup de pied aux fesses entre Rians et Ginasservis, je me retrouve a 2200. Je vois en dessous Olive qui pose... petit coup au moral je perds un compagnon de vol. Je file droit vers Saint Julien en enroulant mais je trouve pas grand chose, je crois que je fais un point bas vers 1000 m pour un deuxième coup de pied au cul et la replaf vers 2400 m, (la trace GPS doit être sympa a voir) après c'est facile: le plateau de Valensole est généreux, avec les planeurs qui balisent les thermiques et les Canadairs qui font des AR pour aller se remplir sur le lac de Sainte Croix. J'arrive vers 15h30 au-dessus de Moustier tres haut (vers 2200) personne en l'air, je suis en hypoglycémie et fatigué, je patiente 20 mn au-dessus du plateau en hésitant car que les conditions sont top aujourd’hui et que je peux faire beaucoup mieux, mais je vais poser heureux après 3 heures de vol et des images plein la tête.Merci au Bamsou qui vient me chercher, on va se baigner, après direction la ferme... et un pti resto le soir. Tout ca c'est que du bonheur et du plaisir.