Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Frigorifix

Bon, je rentre tout juste de Grenoble, totalement épuisé par les 3 dernières semaines !


Après une semaine passé à Annecy pour faire du SIV puis voler dans la région, je suis repassé à Marseille en coup de vent histoire de faire des petits soaring à Sicié mais vite repartir sur Saint-Hilaire en voyant les conditions.


- Arrivé Vendredi dernier chez mes amis BE de parapente (Christophe et Audrey), on file faire un tour en Grand Ratz, site très sympa au bout de la Chartreuse, fonctionnant en brise et en restit'. Je peux tester encore plus avant la Burst, voile de freestyle prêtée aimablement par Olivier Blachère de Pro-Design. Pendant 2 heures, des conditions idéales à la voltige : reprise de 300m en 5 minutes, dénivelé vertical, arbres touffus. Ça tient même à plusieurs kilomètres devant le déco dans la vallée !


- Samedi
il y a une manche de B à Saint-Hilaire. J'attends que tout le monde soit en l'air, puis Christophe et moi partons au Saint-Eynard. De retour à la Dent de Crolles, agacé de devoir enrouler avec 36 péquins qui tournent dans tous les sens (les B c'est vraiment le foutoir !), je décide d'aller me poser pour acrobatiser plutôt que de crosser. Christophe lui continue et rattrappe en un clin d'œil les compétiteurs, pour mieux les doubler en faisant une magnifique transition sur Chambéry. Il traversera les Bauges, puis ira jusqu'à Annecy (3500m de plaf' sur le Roc des Bœufs et  les dents de Lanfon) puis Le Grand Bornand, mais rate de peu la transition des Aravis pour rentrer sur Saint-Gervais (pas loin de 140km de Cross quand même !!!)


- Dimanche
, c'est un peu orageux, on préfère aller faire les cons à Annecy pour y retrouver la Team K2, faire quelques runs et passer du bon temps...


- Lundi
on décide de visiter un peu. On tente de repérer le déco de Saint-Marcel où le fameux Guy Parat enchaine des cross tous aussi délirants les uns que les autres puis on part sur Chamrousse histoire de faire quelques Waggas et une petite session de voltige.


- Mardi, la météo annonce encore une évolution orageuse, mais on a bien envie d'en découdre. On décolle de Saint-Hilaire à 12h30 pour faire un vol inoubliable : tour complet Chartreuse-Belledonne, en duo. Les conditions sont incroyables, on arrive à monter le long des nuages. On chemine entre eux comme entre des vallées et on remonte leurs bord comme des crêtes. Comme dit Christophe, on fait les Bisounours. Les transitions sont techniques, on fait de nombreux points bas, mais la bataille porte ses fruits, on boucle ensemble un cross de 115km (total parcouru) soit un quadrilatère déclaré de 96km, 115 points à la CFD ... je mets rien en gras, sinon je vais me faire traiter de fanfaron... mais l'intention y est !!!



LE DIAPORAMA DU VOL EN CLIQUANT ICI
(clic droit / go full screen pour voir les images en plein écran une fois sur le diaporama)














Moralité, Ils en ont de la chance les Grenoblois d'avoir autant de sites et de massifs près de chez eux, c'est vraiment des coins exceptionnels pour le vol libre sous toutes ses formes ! Qui plus est, avec ma patte folle, je dois dire que les déco à 2 minutes du parking, on s'y habitue facilement !


(A venir un article sur le SIV qui a précédé)

Commenter cet article

Bams 16/05/2008 23:33

c'est sur que  je préfererai donner des tuyaux sur le trajet entre Moustiers et Grenoble  mais bon ...passé les gorges ,j'essaye d'aligner les ravins qui partent du lac d'esparon dans l'axe SUD OUEST -NORD OUEST et qui se terminent par de toutes petites cuvettes dans des champs , il y a toujours un passage difficile quand on est à hauteur du petit lac isolé a l'OUEST SUD OUEST du grand lac , il y à une sorte de grande cuvette orientée EST qu'il faut éviter ( donc , selon moi ,plutot essayer de trouver les déclanchements des vallons qui arrivent d'Esparon et rester au SUD OUESTdes antennes )puis essayer de foncer au plus vite vers la falaise du début sud du lac ( le vrais lac ,le grand )même si on est bas ,il y a des champs de lavandes et de blé qui,combinés au fait de la cassure brutale du plateau en pente font des déclanchement (coté lac ) assez violents parfois .mais avant tout ceci , il faut déja y arriver sur le plateau ... et le village de Saint Julien ou la petite falaise en fer a cheval de la sortie du canal ( plus à l'ouest du village ) sont pas trop mal orientés dans le lit du vent .ceci dit c'est souvent haché au dessus de Saint Julien ,mais ça offre la possibilité de poses bien plus confortables dans la plaine juste derriere(les petits massifs avant les gorges peuvent redonner , en acceptant de poser merdouille et de devoir marcher pour rejoindre la plaine ) on peut aussi passer verticale de ginnasservis et  couper le lac d'Esparon (mais  il y a là un grand massif forestier inhospitalier)Toujours avant ceci ( on reviens vers la sainte) au fond de la plaine de Ginnasservis , au SUD EST du village il y a une petite cuvette au sol qui permet souvant d'arriver à Saint Julien .m'enfin ... on fait tous comme on veut ,mais dans les faits ,il y a des pompes à couillons .regardez le sol ! et pensez à la dérive du vent ,c'est tout .ou alors ...se faire transplanter des genes de Fred ...bof ,j'écris tout ça sans prétentions aucunes , à chacun ses petits plans et puis c'est selon l'humeur du moment et des conditions .c'est affreux comme j'ai envie de voler .sinon j'ai aussi des bons plans de ballades a pieds dans les ubacs ...

sylvain 16/05/2008 22:09

Oui ça a l'air de voler dimanche! Mais je ne pense que l'on ne pourra malheureusement pas mettre à l'épreuve les conseils thermobamsesques...

lionel 16/05/2008 22:05

Pas mal bamsou ton explication bamsionesque sur les rives Ouest du Lac. Ca me fait réfléchir et je me dis que tu as peut etre bien raison car j'ai été très surpris la derniere fois lorsque j'ai passé les gorges d'Esparon (gorges du Verdon de leurs vrai nom) de trouver des thermiques au dessus de la rivière(j'étais assez bas). Grace a ton explication, on peut en fait imaginer que ce sont les faces Nord des gorges qui déclenchaient et, avec la dérive de la brise venant du SO, je me retrouvait dans des thermiques au dessus de l'eau du coup. Ouais, ca tient ça, trop fort le Bamsou.Aller, continue tes explications thermiquo-bamsèsque ! Tu sais, j'y pense souvent en vol (c'est pour ça que je vais loin souvent, mais entre le Pic et Rians, je mets mon cerveau sur OFF, ca m'évite de poser à Puit d'Auzon... ;-)  ).a+PS: ca vole dimanche non ?

BAMS 16/05/2008 18:58

c'est vrais que c'est peut etre plus aléatoire en plaine , mais c'est sacrément tactique aussi , finalement c'est les microreliefs qui servent le plus souvent de déclancheurs , ca peut etre une mini combe un mini relief , un jour Yves de signes ( l'instit ) m'avait donné une image bien sympatique , il fallait d'apres lui ,visualiser la plaine comme un plafond  et imaginer les thermiques comme des gouttes d'eau qui se détachent des aspérités de celui ci ( bien sur il faut tout visualiser à l'envers ) imaginer donc le cheminement que prendrait l'eau et ou les gouttes se détacheraient ...pas mal ... et bien sur compter ensuite sur la dérive due au vent . perso ,j'essaye toujours de reperer les récéptacles comme des combes ou des plis de terrains orientés dans le vent , et il faut ensuite se décaler en imaginant le déplacement dans le vent des thermiques .. par exemple ; sur le plateau de valensole ,passez toujours sur le bord du lac ( coté ouest de celui ci ) car ce n'est pas la cassure de la falaise orientée EST qui déclanche ,non , c'est la douce pente que fait le plateau qui se casse net ,et les thermiques se décollent en dérivant au dessus du lac , croyez moi sur parole , n'essayez pas de rejoindre les antennes , il faut vite se diriger vers cette cassure qui tombe dans le lac .( et allez !!encore un plan à la Bams !! j'entends déja les gars qui vont poser me dire '' p... de plan à la Bams !! et dire que j'allais bien tranquile vers les antennes !) non , sérieux ,croyez moi sur ce coup .ah vingt dieux ce que j'ai envie de voler ...rrrrr j'enrage ...

Le Bauju 16/05/2008 16:53

Alors moi je dois être un type hyper vachement super concentré à mort.....Ces temps ci, ça me déplairait pas d'aller poser à Puits d'Auzon....