Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

C'est ca aussi le cross !

 

Ce dimanche ,étaient présents au pic ; l'équipe des djeuns sans leur leader ,l'équipe des reblochons sans leur bauju ,l'équipe des branquivolles sans leur xari , rajoutons maitre Bascovitch et pépé pour etre au complet . L'équipe des hideux cumulovores menée par l'ignoblissime Fred est quand à elle à signes ou la famille laporte ainsi que bien d'autre crosseux ce trouvaient .

 

Alors voici le petit récit de ma mésaventure , or , sachant que le malheur des uns fait le bohneur des autres , je vous le narre donc de bon coeur .

Maitre Bascovitch Nico et Seb , décollent dans LE cycle , ils montent à plus de 2000 en trois coups de cuillere à pot , nous autre ,les blaireaux , galerons pendant au moins une bonne heure voir une heure et demie pour simplement s'extraire , saluons le Louis qui train d'atterissage déjà sorti se refait de St Ser j'usqu'au sommet , le tout dans des conditions merdouilleuses .

Bon , abrégons , on part , ca tartouille , mais bon , y paraît qu'avec moi c'est normal ! Et que quand je dis ca tartouille , c'est un régal pour tous les autres alors ...

Bref , arrivé sur le Lubéron , rien a faire ,je ne le passerai pas , de plus on est sans arret dans une espece de confluence pourrave entre de l'ouest et du sud est , je choisi donc un tres bel attéro composé de deux champs séparés par une fosse d'écoulement des eaux remplie de roseaux et de ronces , bon ... vous vous doutez bien que j'ai posé pile poile dedans ... un gradient de folie me plombe à 10 m sol ,j'ai bien essayé de passer le truc avec le bon vieux petit coup de frein de l'inertie ,mais ... non non ...je tombe tout au fond du trou de quasi deux metres de fond bien entouré de ronces plus grosses que le pouce ! J'ai mis plus d'une demie heure juste pour sortir du trou dont les parois étaient verticales sur plus d'un metre , le tout couvert de deux couches de polaires de deux couches de coupe vent , d'un pantalon en poil de yach , d'un tour de cou en polaire + cagoule , j'ai vidé toute l'eau d'une traite et je manquait d'air , maintenant restait à dégager la voile bien étalée de part et d'autre du trou de deux metres de fond dans les ronces ! Génial ! .Je jure que c'est vrais ; j'ai taillé les ronces avec les dents ! J'ai dut construire un pont en ronces pour circuler de chaque coté , ce pont a évidement cédé à deux reprises , l'horreur , je vous dis pas les grognements de sanglier que j'ai poussé .

Tout ça pour 30 bornes ! Wouaw !

 

Mais le plus horrible , c'est la récup du valouze , mon histoire elle est peace and love à coté ,lui aussi à poussé quelques grognements bestiaux ...

 

Je compte sur vous tous pour nous raconter vos vols d'aujourdh'ui .

Amitié .

Bamsou ( qui à un peu mal à la tête ce soir ..)

Commenter cet article

DJO, biberon de Marion 30/07/2008 13:03

Dis donc, Vallouze, c'est quoi ce PREMIER COUP DE CHAUD que tu prends avec une "charmante" tropézienne ?? (Tarte, la tropézienne, miam)Mais que dire de ce retour à 21h30 à la maison ?? Mais... Mais...

Willy 29/07/2008 22:03

Je termine mes vacances cette semaine ..... M'est avis que tu vas voler avec un Reblochon et remonter dignement sur le podium . On se verra un de ces week-end ou le soir à l'Ouest.

Bams 29/07/2008 21:18

encore 5 jours de calvaire à cuire sous le soleil et ouffffff la délivrance , je prie que le mois d'Aout soit clément et propice au cross ??!!, j'ai du 3 au 25 soit 3 semaines .Willie l'embrouille ... finalement ca te va pas si mal ce surnom ...si tu est libre en Aout ( toi ou qui que ce soit d'autre ) on se tapera des chouettes petits cross collectifs , c'est ca le plus chouette , car effectivement , a deux , tu aurais peut etre continué ??

NicoC 29/07/2008 17:30

Retour pas trop diffile pour moi si ce n'est la traversée d'Aix à pied de la sorti Jas de Bouffan pour ce qui connaissent à la route de vauvenargue soit environ 6km-

Willy 29/07/2008 11:42

Quelles galères les amis , mais ça m'a fait beaucoup rire.....Pour moi Dimanche ce fut le plouf depuis St Ser apres avoir macéré dans mon jus. Le plan du feignant ça eu payé mais ça paye plus. En tous cas ça m'a motivé pour Lundi. Départ d'Aixpour le Col des Portes à 10h30 et ça cumule sec derriere la Ste . On est en retard , j'arrive pile poil pour la montée avec Roland et Sylvain entre autres. Au déco Sylvélie et Cyril (Addict 2) sont déjà là . Le ciel est magnifique , je pense qu'on aurait pu décoller facilement 1 heure plus tot ....Je pars à 2300m direction Rians ou je me refais sur le village , puis au Nord de Ginasservis j'enroule au dessus d'un incendie dans la fumée . Avant de décoller Roland m'a dit avoir volé comme ça au Brésil . Effectivement j'ai eu un +3 large jusquau plafond ..... que j'ai emplafonné à 2770m avec quelques oreilles accélérées + 360 ..... Je passe pour la seconde fois verticale le subime dragon du lac d'Esparon . Initialement je serrais les fesses car je transitais ric rac pour passer les gorges , mais encore une fois meme à l'ombre un généreux thermique m'attendais . Cyril est derrière moi bien que j'arrive pas à le repérer . On a d'ailleurs enroulé de concert un peu plus tot dans le vol . J'annonce que je pars vers le lac de Ste Croix et lui file vers Valensole . Peu de temps après je me ravise . Le plan du Bams avec ses thermiques du bord du plateau qui décalent sur le lac m'a tenté mais je suis dans le bleu et la rue me semble trop loin maintenant . Je bifurque au niveau d'Albiosc cap sur Valensole et son superbe cum en me disant que je vais peut etre payer cher mon hésitation. Finalement je laisserais la ville à ma gauche et remonte direction bras d'Asse en bord de plateau. Pendant ce temps Cyril a également changé d'option et se dirige sur Roumoules ou malheureusement il posera victime de l'ombre qui se referme sur lui . Il m'encourage à continuer , ce qui est bien mon intention .... Je suis un peu bas mais je m'accroche et fini par me refaire en bord de plateau dans des thermiques délicieusement parfumés. Je compte remonter la petite vallée farcie de thermiques au Nord de bras d'Asse qu'Etienne Chouard m'avait jadis conseillé mais la moitié supérieure de la vallée est dans l'ombre et je me sens contré par de l'Ouest . Je passe donc dans la vallée de droite , celle de Mézel ou la brise est sensible . Là je vais cafouiller un peu n'osant pas décaler franchement sur la montagne de Beynes surpombée d'un joli cumulus qui m'aurais permis d'assurer le Cousson et Dignes. J'ai manqué de niaque , pourtant il n'y avait pas de gros risque à prendre ni de conditions furieuses . M'a juste manqué un compagnon de vol pour me remotiver .Pendant ce temps le voile annonçé se met en place et calme la convection. Je pose en finesse 1 Km avant Mézel . Mais j'étais tellement content d'avoir pu etre là par cette belle journée . Des conditions irrégulières mais globalement plutot bonnes avec un ciel de reve plein de rues de cumulus,et surtout un vol sans stress avec le plan de vol suivi . Vous l'aurez compris , je me suis régalé d'un bout à l'autre du vol en suivant les traces des précurseurs . En décollant plus tot c'était assurément une journée à plus de 100 Km...... car dans le secteur il n'y avait aucun surdévellopement .Retour à la maison en 7 voitures et 3h35 soit le meme temps que mon vol avec des chauffeurs sympas qui ont tous fait des petits détours pour faciliter ma récup.