Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par VIZIR

Il est 17h30 ce dimanche 10 Août 2008 lorsque je pose fou de joie au pied du Mont Saint Genis, au Nord de Laragne.

 
IMG_2033

Petit flash-back…
Dimanche matin: le ciel est bleu ce matin, quelques cirrus sillonnent le ciel. Les traînées de condensation des avions de lignes sont larges, signes d’une dépression en approche (confirmée le lendemain). La météo annonce un S-O 10/20 km/h et une masse d’air sèche, avec de bons thermiques, yo ! J'ai tout préparé, les piles et batteries sont chargées à bloc.
Pour une fois que j’arrive pas trop à la bourre a St Ser (10h10), y’a plus personne, que des voitures garées ! Mais non, une voiture quasi pleine, conduite par Marcel, démarrait a mon arrivée avec, à bord, Pascal, Marie et mon équipier Thermiquonautes, Thierry Desnos, qui m’apprend que le boss de notre équipe (Patrick D) monte par le sud.
On sera donc tous les 3 au départ, cool !


IMG_1933m

A notre arrivée à 1011m, une foule nous attend, l’air plutôt calme. C’est vrai que ça souffle fort en Sud-Est (comme en bas au col des portes d’ailleurs!), c’est pas ce que nous avait prévu la météo. Il y a du monde: Bamsou, Willy, Loic, NicoC, Jean-Luc, Thierry B., Seb, Clément, des marseillais et plein d’autres que je n’ai pas encore le plaisir de connaître.

 
IMG_1944

Jean-Luc fait le fusible, vite suivi par la foule.

 IMG_1940

Aujourd’hui, j’inaugure le secours en ventra et ...le pénilex ! Alors que j’enfile la chose, type préservatif collant, et son long tuyau, une pensée me vient : j’ai pas intérêt a marcher sur le tuyau qui traîne parterre en courant, sinon ça ne sera pas un hurlement de joie !
Installé dans ma sellette avec mon barda accroché (radio, vario, GPS, appareil photo plus une sacoche avec de quoi manger en bandoulière et enfin secours en ventrale), je prends ma place après le décollage de Thierry D, je prégonfle et m’aperçois que j’ai un tour de sellette, rahh, quel c.. ! Bon, pas possible de tout défaire, je tente un détour de sellette dans un sens, ouf, le bon.
Aller, 13h passée, c’est parti. Le ciel est passé du bleu azur à une farandole multicolore sur tout le long de la Sainte (certains sont déjà loin et haut au dessus du Bayou des Vêpres). Ça monte assez vite coté bayou de l’Aigle. Les thermiques sont hachés et de vrais boulets. Je me fais tarter jusqu’à 2000m où je rejoins Loïc qui annonce son départ plein Nord et que je suis immédiatement car je n’ai pas envi de rester dans le coin a me faire lessiver.

IMG_1953 

Aux Ubacs, ça donne moyennement, j’annonce donc que je continue sur Vautubière. Là, c’est, toujours la lessiveuse : les thermiques sont durs a dénicher, mais je finis par en trouver un qui me propulse vers 1700m. En enroulant sur un tour complet à virage constant (je ne bouge pas les mains), je regarde l’évolution de la vitesse/sol, en repérant le Min et le Max, je sais alors comment est la dérive et sa vitesse ((Max-Min)/2), il y a ce moment 15km/h de SE. J’annonce donc que je pars sur le Lubéron, malgré une forte envie de partir sur Moustier.
D’ailleurs, Bamsou insiste en radio pour partir vers l’Ouest. Me sentant seul partir sur la Durance, je fais demi-tour. Ma raison, qui me dit que « 15km/h de contre, ça peut le faire », luttera de longues minutes contre mon instinct qui me dit qu’il faut prendre les thermiques par derrière (enfin, façon de parler, je veux dire qu’il vaut mieux les prendre ‘au vent’ que ‘sous le vent’, à cause du fameux effet bagnard) et donc qu’il faut partir vers le Lubéron. Encore sur Vautubière, ça fait quand même une heure que j’ai décollé. J’annonce donc finalement que je repars sur le Lubéron, d’autant que j’ai perdu de l’altitude (je dois être à 1000m).

IMG_1956 

IMG_1959 

Je traverse la Durance au dessus du pont Mirabeau assez haut mais en me faisant toujours méchamment tarter. Ça, alliée à la pensée d’un vol solitaire, je commence a me demander ce que je fous là et si je ne ferais pas mieux d’aller poser. Je fais mes premières photos (j’en avais pris que deux jusque là, celle de Loïc vu d’en dessous et une du Pic en braquant l’appareil derrière moi). Je commence à arriver vers le Grand Lubéron, pour me sentir moins seul, je sors les écouteurs de mon baladeur (que j’ai du mal à sortir avec mon barda). Puisque l’atmosphère est Rock’n Roll, je choisis le répertoire Rock ! Et là, le morale revient. Le tartage au rythme des musiques devient presque amusant. Voler en musique, c’est quand même top ! Lorsque ça parle en radio, je coupe le son. J’annonce régulièrement en radio ma position.

IMG_1965 

Je passe le grand Lubéron haut (>2100m). Les thermiques deviennent enfin plus cool : plus large, moins turbulents, je commence enfin à me sentir à l’aise et me dire que cette journée va être bonne. Je commence à envisager un survol de la montagne de Lure que j’ai devant moi, où j’étais hier samedi en famille pour me balader (très chouette coin de balade/rando), on avait aperçus deux deltas, un planeur et un grand rapace (aigle de Bonelli ?) au dessus du sommet.

La balade aérienne commence vraiment là, voilà 1h30 que je suis parti.
Mentalement, j’ai maintenant l’impression que je vais aller loin. Les thermiques sont faciles a dénicher et me montent haut.
Soudain, alors en transition vers le Nord, pas loin de Vachères, j’entends un gros bruit derrière moi. Je me retourne sur mes 5h, et je vois, à environ 5 km je pense, un Mirage 2000 (ou bien un Rafale, je sais plus) qui passe sur un axe Ouest/Est au dessus du grand Lubéron. Il est super cabré, il semble en limite de décrochage, et est… à la même altitude que moi ! Pourvu qu’il continue sa direction... Soudain, il vire plein Nord, ouille, il va me doubler par la droite. Je parle en radio pour annoncer le zinc (m’avez-vous entendu ?). Là je commence à me dire qu’avec son cabrage, il ne doit pas voir grand chose devant lui ! A nouveau, il change de cap, il est a mes 4h, et se dirige maintenant pile sur moi... mon sang se glace, il est toujours à la même altitude que moi (+/-100m) ! C’est pas vrai, non mais c’est pas vrai ?!??! Je pense que j’ai du changer de couleur à cet instant. A une distance que j’estime entre 1 et 2km, il change à nouveau de cap pour reprendre plein Nord, vire en se mettant sur la tranche aile droite vers le sol. Le bruit devient très fort. Une traversée me vient : bon sang, il vient ici faire de la voltige dans le coin (j'avais oublié que j'étais dans la zone R71) ! Comment puis-je lui parler en radio ? Qu’est-ce que je fais, je descend en 3-6, seule issue de secours ? aie aie aie… Il continuera finalement vers Sisteron et je ne le reverrai pas. M’a-t-il vu lorsqu’il a changé de cap ? En y repensant, en avançant a basse vitesse, cela lui laissait le temps de voir autour de lui (il y avait un planeur pas loin, ainsi qu’un petit avion). Je regrette de ne pas avoir pris de photo, mais sur l’instant, c’était pas la priorité. Le reste sera plus cool et bucolique.

En radio, je ne suis maintenant en liaison qu’avec NicoC avec qui on échange au fur et à mesure, Clément semble déjà bien avancé. Loic, lors de son dernier message, annonçait être du coté de Vinon, mais plus de nouvelles. Pas de nouvelles des autres Thermiquonautes non plus, la dernière fois Patrick était en direction de Rians. J’imagine Bamsou sur le plateau de Valensole (hélas ce ne sera pas le cas), Jean-Luc sans doute bientôt sur Moustier (hélas non)…

IMG_1979 

Le calme revenu, alors que j’avance vers la Montagne de Lure par le coté Ouest, je me tente un essai (réussit) du pénilex, génial, je pisse en l’air ! hum, enfin, une douce chaleur m’englobe le haut de mes cuisses et je me dis que le truc n’a pas du être bien étanche ! En fait, ça a très bien tenu. J’en profite aussi pour manger deux abricots.

IMG_1984 

Au dessus de la Montagne de Lure, je fais mon record d’altitude, 3068m (GPS) et quitte le thermique à cause du froid et de la tendance plutôt N-O que mon GPS indique. Je commence à trembler malgré la combi et un bon pull, il fait 17°C, ça change des 24°C que j’avais vers 2200m.

IMG_2002 

IMG_1994 

La vue est imprenable, l’air est clair. Les faces nord de la Montagne de Lure, la vallée du Jabron, Sisteron à droite, le Mont Ventoux à gauche, Sainte Victoire toujours visible derrière, le Vercors et les Ecrins au loin… Je me mets à rêver d’un survol du Pic de Bure dont je distingue les grandes antennes blanches des radio-téléscopes, et les quelques rares cumulus de la journée sont au dessus, très haut. Ingmar avait survolé le Pic de Bure un jour à plus de 4000m, wouaw ! Je suis quand même loin.
La montagne de Chabre est devant moi pas bien loin, mais maintenant, la tendance est franchement Ouest-Sud-Ouest. Le ciel est toujours bleu. Je suis toujours haut (1800). Je me laisse dériver au dessus du magnifique Roc de Gloritte et tente les thermiques en vallée (mon erreur de la journée).

IMG_2009 

Je profite à nouveau d’une transition pour faire un épandage au dessus des champs d’un fertilisant liquide jaune 100% bio. Malheureusement, je perds 300m et je ne trouverai plus grand chose, je vais descendre doucement ensuite, jusqu’à 250m sol avant de me refaire sur une bute de 200m de haut (où je vois des fouilles archéologiques et une carrière, à coté d’un lac) qui donne l’espoir de rattraper le Mont Saint Genis où j’aurais pu alors continuer bien plus loin avec la tendance Sud qu’il y avait alors…

IMG_2024 

95km et 4h30 après le décollage, j’achève donc ce vol inoubliable sans trop m’enfoncer pour éviter une marche trop longue.

Carte_cross


 
Posé_Cross-Laragne 

 Quelques photos délire, déshabillage et je plis. En marchant sur le chemin, après quelques coups de fil, j’aperçois une biche 30m devant moi en lisière de bois : je m’arrête net mais bruyamment. Je suis repéré.

IMG_2041r 

A peine ais-je eu le temps de dégainer l’appareil photo qu’elle est déjà loin. Le zoom ne suffira pas a faire une belle photo, dommage… Je traverse une ferme et croise un paysan sur son tracteur qui me dit que je ne suis pas loin de la route. Effectivement, j’arrive 5min après au bord d’une route. Une battisse avec du monde pour un anniversaire de mariage. Je commence a discuter et leur dit que j’aimerai retourner a Aix.
Ils m’ont vu passer en Parapente mais on visiblement du mal a croire que je viens de Sainte Victoire. Une voiture arrive, je sors mon panneau avec vigueur… mais la voiture ne s’arrête pas. Les gens discutent et commencent a être amusé de mon aventure. Ils m’offrent de l’eau fraîche. Leur fête est de toute façon finie et un couple me propose de me déposer à Laragne sur la N75, sympa ! Après discussion, il suggère de prendre le train pour Aix. Nous arrivons à la gare et le prochain train est dans 45min, parfait ! Le temps de faire un tour en ville, m’acheter un bon Kebab et un Orangina bien frais que je vais délecter dans le train (j’ai 2h pour ça…).

IMG_2047r 


J’arrive à 21h50 à Aix où Willy vient me chercher pour me ramener à St Ser. Fin du voyage ! De grands merci à Willy d’être venu me chercher à la gare, à NicoC, Loïc, Bamsou et tous pour les encouragements, Marie pour la crème solaire, Marcel pour la navette, Fred (un des grands absents de la journée) pour le prêt du pénilex, et tous pour l’ambiance de ces départs en cross, que ça continue !

a+ Lionel

La trace est sur la CFD :
http://parapente.ffvl.fr/cfd/igcShow?pName=Lionel%20Bourret&pIgcFile=2008-08-10-1444-010826-0.igc

Un peu plus de photo sur : http://www.flickr.com/photos/11930921@N06/show/with/2755380654/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lionel 18/08/2008 21:55

Pfff, RV, allons allons..Pas de souci si tu veux essayer mon Escape Alban. Je l'ai acheté il y a un an. Tant mieux si la nouvelle version permet un attache du secours ventral aux épaules.Pour repondre a Bamsou: les autres Thermiquonautes ont bien volé aussi : A/R de 25km pour Patrick, pressé, avec survol du Puit de Rians (soit 25 * 1.5 = 37.5 points !), et 25 km pour Thierry qui pose entre Ginna et Vinon, 25km.On devient premier Ex-Equo avec les Cumulovores à 323 points !Il va y avoir de la bataille dans l'air !

Rv 16/08/2008 22:19

Lio ne ferait que 2 vols par mois ! ..; on serait 1er à la CFD !

Fred 16/08/2008 18:23

Si ca vous dis je vends ma sellette X ALP taille L mais toi tu la connais!! Alban si tu la veux tu me dis !!

Frigorifix 14/08/2008 22:19

(j'en ai aussi une mon poulet si tu veux tester ça un de ces 4)

alban 14/08/2008 21:24

Lionel, Il parait que sur la nouvelle escape, tu peux mettre un secours en ventrale et attaché aux epaule ? De quand date ta sellette ?Je suis tres interressé pour l'essayer un de ces 4 si possible.