Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par VIZIR

Et oui, encore raté ce col de la Casse déserte (3483m.). L'année dernière, je me suis trompé de col pour aboutir au col du Clot des cavales (3158m.). Mais j'étais seul dans la nuit, avec de la neige qui m'a fait rater la bifurcation. Comme pour lire la carte, il faut que je mette mes lunettes, ça m'énerve et je ne la prend plus!
Mais notre infaillible pape de la carte IGN j'ai nommé Sergio 1er, s'est lui aussi gourré. Et en plein jour, sans neige et sans lunette comme vous pouvez le voir, autosatisfait sue cette photo:


                                                           









Pourtant, tout avait bien commencé dans cette course: dès le départ on pouvait lire la carte du restau de la Bérarde pour notre retour, après 1700m. de dénivelée à se taper....










   Le bon col est là-haut à gauche. Nous, on a pris
celui de droite....                                                                                                     
                                                                                                      





On marche au petit matin avec la Meije en vue, et son fameux Glacier Carré. Pourtant il est raide, je vous l'assure!!












Sans neige, il nous faut effectuer cette longue traversée dans les éboulis avant d'atteindre la neige. Ah! on est bien petits!!!!























Enfin la neige. Crampons et bâtons suffiront car la neige est bonne.

























Celle là, je l'aimme: on pose le bord d'attaque sur la lèvre de la (petite) crevasse de rimaie pour ne pas qu'elle glisse, ce qui nous évite de mettre les piquets pour la faire tenir....











Et voilà la récompense: malgré un léger vent descendant comme toujours sur les glaciers, on arrive à décoller quand il s'atténue..... Déco en crampons tout de même, car en cas d'échec, on n'arrive pas à s'arrêter dans la pente. Heureusement l'attéro est herbeux. On va aérer le gazon. Et moi, j'adore aérer le gazon......




Cette histoire se termine invariablement comme d'habitude: steaks bien gras, bière et frites et bien évidemment dans ce coin des Alpes: fromage blanc myrtilles!!!!



Il ne nous reste plus qu'à retouner pour s'envoyer le bon col....
Jean-Philippe, Serge et Pierric



Commenter cet article

Le Bauju 20/08/2008 15:48

Farpaitement, RV, le Lio fait le benêt, mais il a farpaitement compris que cette randonnée n'est qu"un prètexte subliminal pour parler de sexe...... " se taper de la dénivellée..."" pourtant il est raide....."" la n....e est bonne...."" celle là je l'aime   "" sur la lèvre de la (petite) crevasse de r......e"" aérer le gazon (autre mot pou désigner la touffe)..." s'envoyer le bon col"....Voila Monsieur Pierric, vous êtes démasqué !!!!!!

airV 19/08/2008 18:59

Moi ce que j'en dis c'est que si tu lis entre les lignes... et bien le Pierric: il est chaud comme la braise! pas étonnant que tout la neige avait fondue

lionel 18/08/2008 22:01

superbes photos, encore !(moi, j'ai pas bien compris de quel col il parle a la fin, qu'est-ce que tu en penses RV ?)

Rv 18/08/2008 07:50

Le Mâle est dans l'oreille de celle qui écoute...

Teurnier 17/08/2008 15:32

Je vois que mes propos ont eu l'effet que j'escomptais de la part de ceux que j'espérais....Pierric