Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pierric

 

 

Rien que pour ce titre merdique, le fonctionnaire de l’Educ.Nat. devrait avoir un mi-temps pédagogique.

Que voulez-vous,  l’intellectuel ne peut s’arrêter de penser, même en montant au déco. Mais il vieillit, et c’est tout ce qu’il a trouvé comme titre en 3 heures de marche….

Pourtant, il a le souci constant de son devoir d’édifier les jeunes pour les attirer vers ce sport (surtout les filles en été…) ; leur donner le goût de l’effort, de la conquête de l’inutile (moi…).

Nous sommes prêts à les aider (surtout moi), à les encourager en restant derrière elles à la montée, à les soulager quand nos sacs sont vraiment trop lourds, à les aider à enfiler ces sellettes string vraiment trop près du corps, quand elles ont du mal à faire le feu pour cuire nos andouillettes  et leurs steaks hachés congelés si bien mérités après notre effort, et toutes ces petites attentions qui structurent la dure vie pleine de petites attentions d’un paralpiniste aux petits pieds, et qui les rendent ennamourées… En attendant ce jour béni, nous nous contentons de Michel aux fourneaux pour les andouillettes. C’est autre chose….


 

Mais passons au théâtre de l’action de ce sport si élitiste parce qu’éminemment dangereux, que seuls des héros peuvent survoler….

 

Comment vous intéresser à toujours le même scénario ? En ne celant pas les exploits bruts de la Old Montain Pigs Dream Team en ce dimanche 14 Juin ?
En piste: Jean-Marc, Michel, Marc, Philippe (un étranger de Manosque) et Pierric.



 

Levés très tôt :


Mais les anciens, c’est bien connu me direz vous, sont insomniaques, et ont transféré les activités du prime time à la sieste, ou les ont déféré sine dié….

Première inquiétude : le bar du village au départ de la montée sera t’il ouvert à pas d’heure? Aura t’il des croissants ou des  pains au chocolat  ou, magique, les deux? Y aura t’il deux barrettes de chocolat dans les pains au chocolat ou une seule ? Auquel cas on redescend à Aix.  Le café sera t’il suffisamment serré pour Marc ?  Serge n’est pas là aujourd’hui, on peut en profiter pour glander un peu et se faire un petit flipper…. Les serveuses au bar de Serres sont vraiment délicieuses et accortes même à 6h. du mat’…. Les toilettes sont super, et il faut monter légers….

 

Le départ :

Aujourd’hui : Ci dessus la montagne d’Aujour : 1885m. Entre Laragne et Serres, près de Savournon. Cette montagne est décrite dans le bouquin de Manu Bonte sur le paralpinisme. En tout, 1000m. de dénivelée et donc de vol.




On va rien porter, juste nos voiles strings. Mais cela n’empêche pas les mégotages : on prend les radios ? Silence.  D’abord, qui les a ? Silence même pas gêné : les radios (Jingtong, 300g.) c’est trop lourd, on prend les portables. Au moins avec les portables, on peut en plus téléphoner aux femmes au départ, en montée, au sommet, à l’attéro. et les rassurer: Oui, bichette, tout va bien, y a pas de pente, y a pas de vent, y a pas de neige, y a pas de cailloux, y a pas de suspentes emmêlées ou collées, y a pas de nuages, etc… Bref, y a que des andouillettes….


Le déco:
Vous voyez, ça peut le faire du col et face au vent  qui est plutôt OSO.


Mais la old pig a la bave: on va au sommet que vous voyez là-bas au fond.


C'est travers. On s'en fout, ça partira quand même car on ne redescendra pas à pied. On fait le tour de la montagne, et puis c'est tout.


Evidemment, le vol est bô.

 

L’attéro : Ouah !!!!!! Super. Il fait chaud. On a bien volé, tous. Mais c’est pas tout, ça : y aura t’il de l’ombre au lac ?  Vous voyez, il y en a pour moi et ma jaja.



Pourra t’on faire du feu ? Est-ce qu’on sera tout seuls sans se faire emmerder par des touristes qui ont eu la même idée que nous ? La jaja n’aura t’elle pas trop chauffé dans le doux buisson ombreux auquel nous l’avons confiée, pleins de sollicitude avant de monter ? N’ai je pas roulé sur le calendos que j’ai mis à réfrigérer sous la bagnole ? Quelqu’un a t’il emmené un tire-bouchon ? Est-ce que 3 bouteilles suffiront ? Avec cette chaleur, on n’arrivera pas à tout bouffer, c’est du gachis !  Moi, je fais le régime parce que je ne peux plus alléger le matos : il reste plus que moi à alléger !!

 Bref, le quotidien subliminal du paralpiniste !!!!

 

Le retour : Qui conduit  pendant que tout le monde dort? Celui qui a le plus bu : Pierric. Ce n’est que quand il a 3g. qu’il respecte les limitations de vitesse : on peut avoir confiance. De toute façon, on s’en fout, c’est lui qui perd les points…. Mais quelle émotion d’avoir toutes ces jeunes vies sous sa responsabilité qui ronflent avec la clim à fond la caisse….
Voilà les dépouilles.....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

C@thy 16/06/2009 07:01

Mais c'est qu'il est parfait le Michel pour les andouillettes !Un conseil Raymond, si tu veux que les petites  jeunettes (je ne parle pas forcememnt pour moi !) viennent randonner avec vous, il faut leur promettre de porter le sac pendant la randonnée (c'est le minimum, comme le Bauju a fait pendant la dernière bavante organisé par Marc L. !) et ensuite pour le repas de la victoire, il faut prévoir des "côtes de boeuf" !Dans tous les cas, le récit est très bien écrit, il fait vraiment envie ! Bonne continuation aux paralpististes du Club !

Le Bauju 15/06/2009 20:14

Plus de neige, plus de raquettes, de piolets , de crampons, de crevasses, de couloirs en glace .....mais toujours le même régal pour les yeux et pour la verve du texte ....On va tâcher de vous trouver une ou deux petites jeunettes au Club, pasque ça a l'air de vous démanger....à force de voler en string, ça développe des pulsions .PS ; le Michel aussi y fait un régime végétarien ???...faudrait voir à travailler les tablettes !!!

BAMS 15/06/2009 18:58

ILS SONT FOUS CES GAULOIS !!