Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CLUB PARAPENTES DE SAINTE VICTOIRE

    Ingmar a décollé samedi pour un cross dont il n'est jamais revenu...

Avec sa disparition, s'achèvent ces belles années de courses dans le ciel et autour des nuages, ces longues balades dont on ne savait jamais quand on reviendrait, ces retours à la nuit tombée sous les étoiles, entre Digne, St André, ou d'autres pays dont lui seul connaissait les secrets, ces récits hallucinés au clair de lune, quand le vol devient parole et envoûte autant que l'air.....
La Sainte gardera son secret dans son rêve de pierre....
Ce soir notre club est orphelin.
Il a perdu un peu de son âme et de sa sève...
Notre petite planète aérienne est immensément vide.

A ses proches, à sa famille et à  tous ses amis, nous témoignons toute notre amitié et notre soutien.
                                                    Le Club Parapentes de Sainte Victoire.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isabelle Cusson 08/08/2007 17:47

Bonjour,J'ai connu Ingmar Zuchetta lorsqu'il est venu me visiter à Montréal au Québec à l'été 1987, avec sa copine d'alors Sophie Gillet. J'avais étudié avec Sophie au Lycée des Prêcheurs d'Aix-en-Provence en 1980 et nous avions ensuite correspondu pendant de longues années suite à mon retour au Canada. Avec Ingmar, nous sommes allés à New-York, à Québec, au chalet de mes parents dans les Laurentides. C'est là qu'il m'avait épaté en faisant faire à ma planche à voile des acrobaties qu'elle n'a plus jamais réussie par la suite. En faisant des recherches pour retracer ma copine Sophie, j'ai découvert la page-hommage à Ingmar qui n'est plus de ce monde et je suis toute triste d'apprendre sa disparition. J'aimerais offrir toutes mes condoléances à ses amis et sa famille et leur dire à quel point j'ai apprécié le côtoyer lorsqu'il était venu me visiter.De plus, si vous connaissez Sophie Gillet, transmettez lui mes amitiés et mes coordonnées.Signé : Isabelle Cusson, une cousine du Québec, qui a connu Ingmar sur un autre continent.

Jacques et Marité 18/02/2007 18:51

Nous venons d\\\'apprendre, hier seulement, ta disparition ,Ingmar.
Les hasards de la vie nous ont fait nous rencontrer, souviens-toi, il y a une douzaine d\\\'années à Moustiers Sainte Marie dans des circonstances  quelque peu rocambolesques et depuis nous nous sommes souvent croisés en l\\\'air et sur terre. Ton amitié à toujours été désinterressée, disponible et sincére .même si nous ne recherchions pas le même objectif au travers  de nos vols, nous ne gardons que des souvenirs chaleureux de ces rencontres. ta rage de vivre, ta(tes) passion(s) était(ent) communicatives tout comme ton optimisme et  ta bonne humeur.Le parapente t\\\'avait beaucoup donné, pourquoi a t\\\'il tout repris?Suite à un sévére incident de vol, un soir de mai 2006 à Saint Vincent, nous n\\\'avons jamais oublié tes paroles, à l\\\'adresse de  Marité, empreintent d\\\'une grande sagesse et de beaucoup de philosophie. Depuis, elles nous accompagnent souvent.Salut l\\\'ami et bons volsJacques et Marité

Anais 11/02/2007 00:56

Quelle triste nouvelle...
Toi qui a réalisé un de mes rêves.. 2 vols en parapente pour mes 18ans ..2 instants magiques et uniques ! Je n'oublierais pas..
¤ Merci pour tout ¤
Toutes mes condoléances à ses proches
Anaïs

Yolande et André 11/02/2007 00:50

Quel plaisir de t'avoir rencontré avec mon frère Marc au Lac d'Aiguebelette en Savoie, et de m'avoir fait connaitre le plaisir du parapente, ainsi quand 2005 où tu avais eu la gentillesse d'être parmi nous en famille pour les 18 ans de notre fille Anais au même endroit.
Encore Merci pour ta gentillesse.
Nous ne t'oublierons jamais.
Toutes nos condoléances à sa famille.
Yolande et André

annie jerusalem 09/02/2007 16:37

Bel Ingmar, tous tes copains pleurent le magnifique oiseau migrateur... Mais qu'en serait-il sans ta simplicité et ta gentillesse qu'exprimaient si bien ton magnifique sourire et tes yeux bleus si pleins de malice ? Un petit mot, un geste amical et le sentiment, pour chacun de nous, d'avoir bénéficié d'un moment privilégié. Aujourd'hui, j'ai un peu plus le courage de déposer ce message... Tu resteras, pour tous, le magnifique Ingmar, dans tous les sens du terme. Mes plus sincères condoléances à ta maman et à ta petite Nora (sois fière de ton papa !)