Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Loïc

                De l'Est jeudi 24  à la Sainte...et pourtant !!!

La météo annonçait sud/sud ouest en fin de journée, donc je me retrouve à l'Ouest sur le coup des 17h00.

Arrivé à l'atterro c'est plein Est, des pilotes redescendent, je retrouve le Vallouze qui rentre de Cross et Alban qui a donné RDV à des potes.

Il nous conseille d'aller à Genty, quant à lui il préfère monter à l'Ouest et attendre que la brise rentre.

Feu avec le Vallouze sur Genty, il ne connaît pas, quant à moi je n'y ai jamais rien fait d' extraordinaire.

On monte, il fait chaud, pas un souffle, ça sent le plouf à plein nez. Arrivés au déco c'est faiblard et de travers.

Je décolle en premier dans ce qui semble être une bouffe de face, il faut cavaler pour ne pas finir dans les kékés.

Je zone puis finis par trouver de petites bulles, le Vallouze part au dessus de l'ermitage et monte doucement.

On redoute l'Est et on ne colle pas trop au relief, et c'est tant mieux parceque c'est là que ça monte. 

Arrivés au niveau des crêtes, ça devient royal, du velours à 1350m, avec néanmoins une bonne tendance Est.

Un petit tour au dessus du Pic et le Vallouze trace plein Ouest.

Je le suis de loin, il transite sans rien perdre. De temps en temps, j'enroule un peu, tout en surveillant du coin de l'oeil un gros cunimb qui chapeaute tout le Luberon.

Le Vallouze est à 1350 au dessus de Bimont; il annonce 48 km/h au GPS.

Arrivé au dessus de la Croix, je me prends du +4 sous un nuage et j'enroule.

Je lache le thermique à 1573m, le cunimb du Luberon m'inquiète un peu.

Le Vallouze rentre par le Cengle, à un moment, il fait même les oreilles car il continue de monter dans le bleu.

Je rentre à St Ser par la vallée, accélérateur au premier barreau et ça bipe gentiment  bien que je m'éloigne du nuage.

Je vais jusqu'à la sortie de Puyloubier, je suis toujours à 1450m, j'ai l'impression de pouvoir aller jusqu'à Pourrières et même plus loin.Toute la plaine est ascendante.

Posé à 19h45 en faisant les 360° face au Sud.

A 20h, lorsque nous partons, ça passe enfin Ouest.

Nous apprendrons qu'à l'Ouest, ils ont fini par se mettre en l'air.

Entre temps, un pilote qui avait fait un tas de l'intermédiaire de St Ser s'est remis en l'air et monte direct au Pic et se fait l'aller retour le Pic / le Vespres.

Des conditions comme ça on en redemande à gogo....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Bauju 31/05/2007 13:46

Je vois que ta cure à l'eau de Vichy, ça ne te réussis pas.Amènes nous plutôt de ton pinard bio-explosif lors de la réunion de vendredi, et n'oublies pas cette petite liqueur au romarin dont tu as le secret, j'en mettrais un zeste dans ma friteuse, histoire de décrasser les injecteurs...

Rv 30/05/2007 21:50

Certes mon chère Watson !mais qui est le coupable selon vous ...

Loïc 28/05/2007 14:52

Salut  Franck, merci pour ce complément d'infos car avec le Vallouze cet état de la masse d'air nous a fait gamberger.Le nuage sur le Luberon selon moi virait au Cunimb, le Vallouze le voyait plutôt Congestus, quant à Fred, il le voyait assez loin.C'est certain,à vol d'oiseau, la Sainte /le Luberon, ça doit faire dans les trente cinq bornes, donc théoriquement on était en bordure de son influence, alors était ce vraiment lui qui nous tirait ??.En ce qui concerne la confluence entre le Cengle et Rousset, je ne suis pas passé sur cet axe, mais à 1500 m, la tendance Est était bien présente, mais ce vent météo n'était pas gênant car légèrement accéléré au premier barreau, ça bipait tout en avançant.Selon moi, et ce n'est q'une hypothèse, l'Est a cédé la place à du Sud : ( à 19h30, à St Ser, on a posé face au sud, et le pilote qui avait fait un tas une demi-heure auparavant en partant de l'intermédiaire est remonté facilement au Pic en enroulant près du relief).Puis une heure après, l'Ouest est rentré : ( ce même pilote était contré en ouest et n'a pû dépasser le Vespres), Alban et les pilotes à l'Ouest ont d'abord volé sur Costes -Chaude puis ensuite classiquement.En l'absence de brise dès la mi-journée, la plaine est restée ascendante jusque tard dans la soirée, nous permettant de nous ballader un peu n'importe où sans rien perdre.C'est l'analyse que j'ai fait après coup, car sur le moment, monter dans du bleu à 19h00 au dessus de la plaine c'est assez inhabituel, et paradoxalement, bien que le vario ne se soit jamais affolé, on prèfére dramatiser, à tort peut être, et jouer la carte de la prudence en s'éloignant de la zone nuageuse.A +

Tomasi 28/05/2007 13:16

salut à tous,c'est Franck, le parapentiste ulmiste, j'espère que j'ai géné personne ce jeudi 24,car en ulm ça montait à +2,5 moteur au ralentit !!
je pense que le congestus y était pour quelque chose et il y avait une confluence entre le cengle et Rousset car en vallée ça tennait partout.
à bientot avec ou sans moteur.

vallouse 25/05/2007 22:03

Ouha, cool les photos.
Je confirme, la bestiole était grosse même si mes commentaires vous ont bien fait marrer toi et alban. C'est vrai qu'on aurait certainement mieux fait de taper sur la vautubière et survoler Kadar à bonne hauteur. Mais le second cum avait une tour au dessus de la tête.
En tous cas malgré les prévisions, il y avait bien du sud-ouest en altitude, je l'ai confirmé en regardant défilé des cums après notre bonne pression. Par contre cet est en basse couche ARGHHH.
Vite qu'on remette ça, avec quand même quelques km de plus.