Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pierric

D’aucuns, à voir à nos mines d’andouilles quand vous nous rencontrez à la Sainte, pensent que la Old Pig ne vit que de ripailles, festoyage, danseuses du ventre, orgies et messes noires (avec Michel lascivement couchée sur l’autel au milieu de nos faisceaux de cierges dardés vers le diable….), envoûtement, exorcisme, exotisme avec N’Golo, et j’en passe….

 

 

 

Et bien je dis négatif (ça veut dire « non » chez les « corps habillés ») !

 

Et je dis de plus: affirmatif pour verser au comique troupier ce briefing militaire de nos opérations en montagne. En effet, vous le savez,

 

« Dans la troupe, y pas d’jambes de bois

 

Y a des nouilles, et chez nous ça se voit !! »

 

 

 

Nous partîmes donc en manœuvre de printemps la fleur au piolet sous le commandement de notre juteux chef des chasseurs alpins : Serge. Nous, on fourrage, lui, il a les fourragères et les bananes !!

 

Il nous commande de conquérir de nuit en Blitz Krieg la Tête de la Cavale, sous l’Obiou, dans le Dévoluy, (Carte d’Etat Major N°3337 OT, pli 4). La côte est de 2697m. pour un vol balistique de 1700m. environ, et une montée en rangers du même dénivelé. Cette montagne est située non loin du déco. officiel FFVL de Courtet pour ceux qui connaissent.

 

Exécution ! Lever en fanfare à la caserne d’Aix à 3h. du matin. Le trompette, c’est moi, qui prépare le petit déj. de ma fille à soldat (j’ai nommé le JM) qui vient dormir dans ma carrée pour économiser du sommeil.

 

Branle-bas de combat donc (bien que nous n’ayons jamais branlé bas, mais bien haut au contraire avec nos armes de destruction massive, mitrailleuse, missile, ogive, et torpille). Oui, nous sommes lourdement équipés dans ce peloton ! On a même une arquebuse pour tirer dans les coins. C’est Michel qui en est doté… Il est vrai qu’il porte bien bas la flamme de nos couleurs comme vous l’avez déploré dans mon dernier débriefing de vols sur ce blog. C’est en effet le premier parapentiste dont la flamme est plus grosse que la biroute. Bizarre, m’a fait remarquer toute la Old Pig, très inquiète à son sujet.

 

Outre Serge, répond à l’appel l’élite-commando des troupes aéroportées: Jean-Marc, alias Lima-Tango, et moi, alias Zéro-Nullo. Avec nos paquetages ultra-légers dont la marque est secret-défense ! Mais le reste du barda est lourd : piolets, crampons, et tout le fourbi…

 

La jeune recrue embusquée Zoulou-Zoulou (alias le zouave N’Golo N’Golo vous l’aviez débusqué) s’était fait porter pâle à l’infirmerie et n’a pas répondu à l’appel. Quel tire-au flanc, ce bleu-bite !! Je vous en rappelle le parcours : le soudard préfère les bordées.

 

 

 

P1040552.JPG

 

 

 

Reprenons notre rapport des évènements. Le premier check point est au péage de Manosque à 4h30. On arrive sur zone à 6h30 pour donner l’assaut.

 

Vous le voyez, Serge tire la langue pour mettre ses bandes molletières, il paraît que ça le fait mieux avec la langue. Mais moi (en flouté, on est en opération….) j’ai des belles rangers rouges….

 

 

 

P1050788.JPG

 

 

 

 

 

La marche à l’azimut est merveilleuse : regardez ce charmant refuge, pardon cette belle retraite : le Refuge de Rochassac (1688m.). Tout y est prévu en cas de repli : eau, feu et châlits superposés comme à la caserne, et un attéro. de secours en plus!

 

 

 

 P1050796.JPG

 

 

 

La montée continue dans la neige et les gradés me laissent partir en éclaireur tout seul. Ça a fait beaucoup pleurer le troufion que je suis (troufion vient de fion, dical dixit, et je suis vraiment heureux de vous l'apprendre peut-être...), mais le vaillant petit soldat a obtempéré !!

 

 

 

P1050801.JPG

 

 

 

Evidemment la montée se fait plus ardue sur la Crête de Fluchaire (vers 2400m.).

 

 

 

 

 

P1030494--2-.jpg

 

 

 

avant de trouver la neige et une jolie entrée de couloir. (j’adore les entrées de couloir…) sous un sommet de cette ligne de crête qui s’appelle le Bonnet de l’Evêque (2663m.).

 

 

 

P1050812.JPG

 

 

 

Le couloir n'est pas trop dur car la neige est bonne et nos crampons s'enfoncent bien... 

 

 

 

 

 

P1030452.jpg

 

 

 

 Mais il se raidit tout en haut, si je puis hasarder cette remarque somme toute technique:

 

 

 

:P1030482.jpg

 

 

 

Il ne nous reste plus qu’à finir cette ligne de crête :

 

 

 

P1050824.JPG

 

 

 

 

 

pour planter le drapeau au sommet convoité (j’adore aussi planter des drapeaux).

 

 

 

 

 

P1050821.JPG

 

 

 

 

 

Voici l'Obiou, qui comme vous l'imaginez, se décolle du sommet:

 

 

 

:P1050822.JPG

 

 

 

Toute cette montée s’est déroulée avec un moral de troupier car, vous l'avez constaté sur les photos, la nébia, autrement dit la crasse

est montée plus vite que nous. Nous avons été obligés de redescendre en partie

ce que nous avions monté pour décoller sous la couche de nuage. 

 

 

 

P1030497--2-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Au moment de décoller pour fondre sur l'ennemi, on y voyait 0 sur 5. Vous voyez ici que le juteux a mis sa cagoule, on est dans les commandos, je vous dis.

 

 

 

 

 

P1050834.JPG 

 

 

 

Pas question donc d’avoir sa gamelle d’andouillettes à la roulante ces jours-là, ni de bordée au Génépy, non. Le juteux nous tambouille au corned beef et au Yoplait. Pas étonnant que les vols soient brefs et qu’on décroche vite : à peine posés, il faut qu’on dépose culotte. Le transit time est très très bref !! Autrement, il faut faire dans les casques !! Durant toute la montée, on a fantasmé sur ces andouillettes toutes chaudes et dodues (mais pas grasses), si j’ose introduire cette saillie dans cette logorrhée soldatesque!!

 

N’exagérons pas le propos. Comme on en avait terminé de ces manœuvres à près de 15 heures PM, et donc trop tard pour aller au mess, notre juteux, qui connaît tous les BMC[1] de la région, nous amène dans un bar de Mens signalé dans les guides pour ses fresques murales. En effet le bar est splendide, ainsi que sa tambouille, comme vous pouvez le constater (tarte aux myrtilles, glace à la vanille, fruits rouges....).

 

 

 

P1050838.JPG

 

 

 

  

 

  

 

La quille bordel !!!

 

 

 



[1] Bordel militaire de campagne…..

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

RV 19/06/2010 09:50



C'est vrai que sous des aspect décontractés et bonne enfant voir bidauchon , nos old pig font des galipettes plutot engagées!


Cela me fait pensé (ds un autre style) à ces gymnastes ou patineurs qui se jouent de la pesanteur avec grace le temps d'un salto! on en oublie les heures de travail et de préparation pour en
arriver à une telle facilité au moment de l'action!


 



Minh 15/06/2010 14:00



Oui ,Bams , la cirConcision passe à la trappe !!!


Ceci dit , chapeau bas pour cette sortie haute montagne ! ce n est pas donné à tout le monde.... neanmoins, je suis un peu étonné que vous ne soyez pas encordés dans certains  passages
"chauds".


encore bravo!


 


Vivement le vol rando


 


A+ Minh ( Attention , le champs du "Chinois" devient le champs de minh)



Bams 15/06/2010 11:53



hier soir , en sortant ( bien imbibé de saké ) d'un restau Vietnamien , j'allume l'ordi et je lis d'une traite cet article assez surprenant .. et bien , figurez vous que bien imbibé de saké , ca
se lit comme du petit lait ...on est dans son élément ...( j'ai mal dormi, le serveur m'a refourgué à deux reprises le bol de Saké contenant Rocco Sigfreddi au top de sa forme
...pourquoi moi ??) 


La derniere photo de l'article est particulierement ignoble , je ne peux pas faire autrement que de rigoler en la regardant .. Bon , ce matin le saké ne fait plus son effet , mais rien qu'a
regarder cette photo .... je me marre ... on dirait un film avec Constantin et Lino Ventura ,dialogues à la Audiard, par contre je ne peux pas juger au niveau des thermes militaires , j'ai
été réformé P je ne sais plus combien ( fou dangeureux ).


Les old pigs, ca fait du bien de temps à autre , allez Raymond , bois un coup de saké et relis le cet article ... la concision passera à la trappe .non?


amitié .



dob 15/06/2010 11:47



C'est tout de même bon de savoir qu'une troupe d'élite veille sur ce club.



RV 14/06/2010 22:52



Précis ,mais pas déprécie, concis , mais pas circoncis!