Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pierric

D’aucuns auraient pu penser, en l’absence de la « old pig » sur la toile, que nos enfants nous auraient fourgués à l’hospice. Nous serions allongés sur nos chaises longues, hébétés, la couverture sur nos jambes cagneuses, le dentier à moitié dehors, et la Parkinson s’agitant frénétiquement lorsque la Tatie viendrait inspecter que nous n’avons pas mouillé notre pyjama : la seule distraction de la journée avec le souvenir de nos andouillétées !!!! Dire qu'aujourd'hui, on adore l'incontinence!!!

Mais non, c’est Damétéo qui est la cause de notre passage à vide. Et le labeur stakhanovien du fonctionnaire de l’Educ. Nat. toujours en activité, lui !!

 

Mais ce dimanche 25, foin de manche, nous ressortons piolets, crampons, raquettes et tout le toutim de cordes, broches, coinceurs (ceux-là, je les aime !!), et autres jumards.

Notre course se situe dans le Pic de Bure, source inépuisable, décidemment, de vols sur sa face Nord.

Vous souvenez-vous de ce décollage dans une grotte (j'adore les grottes aussi !) :

 

Pic-de-Bure-001.jpg

 

 

C’est dans la crête de la Baume Noire, à droite de la Combe Ratin, sous le téléphérique du Pic de triste mémoire.

Serge, notre aigle de Bonelli à nous, avait repéré en vol qu’il y avait une voie possible à gauche de cette grotte. Vous voyez sur cette photo cette fameuse grotte sur la droite de la falaise en bas, au ras de la neige à la verticale du pylone du téléphérique. La voie suit cette diagonale neigeuse vers la gauche. Mais on ne savait pas si la voie sortait ensuite par le haut sur le plateau.

 

TEURNIER-1270.JPG

 

Comme on est pervers, on décide de descendre la voie en rappel pour voir si on pourra ensuite la faire mais en montant.

On a contourné cette falaise par la Combe Ratin, qui se situe complèrement à gauche de cette grande falaise. Vous voyez aussi au sommet, l'immense plateau de Bure d'où l'on décolle.

On a rejoint par un large couloir facile le haut de la voie,

 

TEURNIER-1252.JPG

 

et on a laissé nos voiles au sommet de la voie pour descendre icelle en rappel et ainsi bien la repérer. En laissant les voiles en haut, vous voyez qu'on nage dans la confiance: on arrivera à remonter!!!

 

TEURNIER-1253.JPG

 

Même si on sourit sur les photos, e départ est stressant car on ne sait pas comment ça va être plus bas puisqu'on ne voit rien! Vous apercevez derrière Serge la Combe Ratin et la vallée du bDévoluy en bas.

 TEURNIER-1269.JPG

 

Voilà quelques photos de ce rappel de 80m. tout de même en trois fois.

 

TEURNIER-1256.JPG

 

 Durant notre progression, nous voyons Philippe et N’Golo (qui ont décollé d’ailleurs) voler dans ce décor splendide.

 TEURNIER-1262.JPG

 

 Le coin est splendide.

 

TEURNIER-1266.JPG

 

Oui, j'ai oublié de vous dire que N’Golo avait négocié sans doute un Ribéry en dehors du jour du Seigneur, ce qui lui a permis de rejoindre la old pig.

 Ici, après avoir reconnu le couloir, on remonte aux jumards pour aller décoller du sommet.

 

P1030024.jpg

 

 

Moi, je vole en raquettes. Je ne veux pas rater le déco, car je suis crevé et la neige est molle et profonde

 

pic-de-bure-24-04-10-042.jpg

 

 

 

Ça se passe comme ça : on se finit au reblochon fermier, saucisson au thym et un extraordinaire pinard (14° tout de même, oui, faut bien vivre) : un côte du Rhône village 2008 Domaine Alary de Cairane)

 

TEURNIER-1273.JPG

 

 

A+

Serge, N'Golo, Philippe et Pierric

 

 

BON LES GARS , je me suis permis d'insérer la vidéo du n'golon'golo

amitié .

Bams

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Pierric 06/05/2010 08:53



Le Bauju,


Je réponds tardivement à ta question.


Pour m'étonner que la formation des fonctionnaires profs de sport n'ait pas été jusqu'à inclure l'enseignement approfondi du "Ribéry". C'est clairement une lacune personnelle qui
impacte ton enseignement. Peut-être as tu taillé le cours magistral ce jour là pour hâter les travaux pratiques sur un stade? Trop de jeunes ne bénéficieront pas de la fameuse "passe
Ribéry" passe décisive qui , lors de phases délicates de jeu, permet de conclure une mélée incertaine .


Elle consiste tout simplement pour un attaquant central ou par les ailes, d'imposer une avancée déterminée, décisive à travers les défenses adverses trop écartées du ballon car
bien trop jeunes et inexpérimentées, malgré déjà des émoluments et des primes de matches très au-dessus de la normale. Il s'agit donc de s'immiscer avec des grands et des petits ponts entre les
jambes du partenaire adverse pour loger finalement le référentiel bondissant bien au fond des filets tout en évitant le ballon et gagner ainsi la coupe sous les vivats de l'adversaire du
coup soumis et charmé .


Voilà! Je t'avoue que je ne la connaissais pas moi-même. Mais N'Golo m'a dit qu'on l'apprennait à la Fac dans les cours de kinésithérapie, et l'utilisait quand tous les autres
massages avaient lamentablement foiré. Vu son enthousiasme à pratiquer la "Ribéry", je ne sais pas si je lui confierais mon anatomie.....


Pierric



Pierric 03/05/2010 21:18



On ne fait jamais de Ribéry dans les Bauges.... C'est Marc qui me l'a dit....



Le bauju 02/05/2010 22:33



Dis donc, Pierric, j'aurai besoin d'une petite explication de texte au sujet de l'expression : " N'Golo avait sans doute négocié un Ribéry en
dehors du jour du Seigneur " pasque là, j'ai pas tout compris....


Si tu pouvais développer pour éclairer ma lanterne.....et aller jusqu'au fond de ta pensée, ça serait bien !!!


Au fait, pour le Reblochon fermier de Savoie, sur la vidéo, désolé de te décevoir, mais c'est une imitation....bref, un faux, quoi.


Le vrai Reblochon en fait est originaire de Haute Savoie, mais les savoyards se le sont très vite appropriés, notamment dans les Bauges où on en fabrique d'excellentes copies bien meilleures que
les originaux....


De là à dire que les Baujus sont des fourbes, il n'y a qu'un pas.....



Rémi 02/05/2010 20:47



Oh pétard ce reblochon il faisait bien envie...


de belles images,des rêves plein la tête


à bientôt



dob 02/05/2010 16:34



Wouha! Ca le fait encore plus quand la Old Pig nous gratifie d'une vidéo.


D'ailleurs bravo pour les images, le son et surtout les commentaires qui traduisent bien l'ambiance!


J'aurais bien taté du "rebloch' aux allures de cul" :D


Ca fesait longtemps et ça fait toujours autant de bien de vous lire!


dob