Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Raymond de Bruce

Joker m'a sauv"er" from Bruce Marc on Vimeo.

Salut,
malheureusement oui j'ai grillé un beau joker !
c'est clair que les jambes dans les kékés je me voyais plus passer mon après midi à me débrancher plutôt que de voler jusqu'à Bauduen. Mais à ce moment là j'étais heureux d'avoir un matelas végétal sous les pieds car quelques secondes avant j'ai vraiment frôlé l'impact avec le sol.
si vous avez des commentaires, des critiques sur ce que vous avez vu n'hésitez pas. il y a un décalage important entre ce que je vois sur la video et ce que j'ai perçu dans l'action.
je viens de décoller, c'est plutôt mou, la brise n'est pas encore installée. Je me rapproche de vous, vous êtes dans un thermique.
je me prends une "bouffe" en rentrant dans le thermique je laisse l'aile voler pour bien rentrer dedans et encaisser mais je me fais décaler latéralement bcp plus fort et longtemps. je me suis peut être fait éjecté du thermique? fermeture dû au fait d'être sous le vent d'un puissant thermique? ou d'avoir été trop brutal dans mes actions pour me dégager du relief ? je n'ai pas eu l'impression. ça ressemble aussi à un effondrement du bord d'attaque similaire à un wing dont je n'aurai pas tenu l'extérieur. lorsque je me suis fait embarqué le roulis était important et lorsque je l'ai contré l'aile n'avais plus d'énergie( fréquente source de fermeture en wing)
Dans tous les cas j'avais l'impression d'être beaucoup plus haut que dans la video. j'ai pourtant vu le sol arriver très vite. j'ai eu le réflexe( merci les séances de gonflage...) de lever les mains pour que l'aile se regonfle au plus vite, revole et faire appuis sellette pour essayer de me réorienter face à la plaine. Mais en pensant à relever les mains je me suis dit que j'allais peut être, du coup, impacter en phase d'accélération. J'ai gardé l'option mains hautes car dans le cas contraire l'impact était inévitable. là j'avais une chance que ça passe. Tout s'est passé très vite mais en même temps bcp de choses défile dans la tête sur ce qu'il y a faire, sur les conséquences d'un éventuel impact...
ouf l'aile revole avant le sol mais ce fût plus que limite puisque je ne pourrai passer au-dessus des kékés quelques mètre devant qui pourtant devaient faire pas beaucoup plus qu'un mettre de haut.
Mes pieds rentre dedans je commence à m'enfoncer. je freine pour que l'aile ne me double pas et ralentir, amortir mon branchage. Au même moment je prends une rafale qui va m'extraire des kékés je relève les mains, je finirais mon vol à Bauduen.

Magnifique vol, inédit pour moi : survol du lac de Carces( encore un, quelle belle région), de Salernes et ses alentours, le village de mon enfance. Bonus génial ma femme, mes enfants étaient à Salernes ils m'ont vu "dans le ciel". Recup à Bauduen par un ami d'enfance...

Ceci dit mon vrac a bien perturbé mon vol. j'ai réussi à refouler les idées négatives en début de vol en me concentrant sur l'action, la recherche des thermiques, le pilotage actif voire parfois sportif et la motivation de rejoindre Salernes mais plusieurs fois le contexte dramatique de ces derniers mois, mes doutes sur ma volonté de continuer à vivre ma passion/risques resurgissaient.
je me disais : savoure ce cross car c'est peut être le dernier. Je m'imaginais demander les coordonnées de la grande crosseuse du coin, qui a arrêté du jour au lendemain, pour savoir comment elle avait fait pour prendre cette décision en étant aussi passionnée.
Mais la beauté du lac et la proximité de Salernes prenaient le dessus. Arrivé à Salernes j'avais du gaz, j'hésite à poser, mais quel dommage le Lac de St Croix est proche et une superbe rue de nuage se matérialise entre Canjuers et le lac. Je vais continuer mais en roue libre, avec beaucoup moins de conviction, de patience et malgré les belles conditions du jour je vais vite sortir du rythme et ne pas profiter de la rue de nuage.
Attero tout doux dans un magnifique champs. 
Mon esprit alterne alors entre une grande joie, celle d'avoir vécu ce beau cross, survolé Salernes…et la tristesse d'avoir eu encore une preuve flagrante que nous ne sommes jamais à l'abris d'un drame, la tristesse de penser que si j'étais responsable, logique je devrais abandonner cette pratique si magique.
Deux jours après et un peu de repos, je rêve de crosser !
C'est grave docteur ?

Merci Pascal pour les photos magnifiques et bravo pour ton vol incroyable jusqu'à Castellane, via les gorges du verdon . je te croyais parti vers l'est, Draguignan… !?
Hors mis mon vrac, départ en cross super sympa avec 10 crosseurs à St Anastasie…Bravo à tous mais effectivement une mention particulière pour Donald qui fait encore un très beau cross à 77 ans dans des conditions pas si simples.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bruce 18/08/2012 00:21


fr.groups.yahoo.com/group/ASPAT/message/7349
fr.groups.yahoo.com/group/ASPAT/message/7345
ailesdesignes.com/forum/13-le-cross/32184-Joker-ma-sauver#32194