Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Marc Lassalle

 

Bonjour à tous,

 

Ce message s’adresse aux plotes qui sont licenciés à la FFCAM : Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (ex Club Alpin Français).

Jusqu’à 2009, les assureurs successifs de la FFCAM avaient accepté de mutualiser les risques entre les différents sports pratiqués au sein de cette fédération, dont les sports aériens (parapente, deltaplane) et la Responsabilité Civile fournie avec la licence couvrait donc (sans supplément de prix) le vol libre.

La FFCAM a changé d’assureur l’an dernier et le nouveau (Allianz) a exclu les sports aériens de la RC de base et a proposé une RC aérienne optionnelle au prix de 45 € avec, pour pouvoir en bénéficier, l’obligation de prendre aussi l’Individuelle Accident à 20 €.

La RC aérienne était donc passée de 0 € à 65 € !

Ceci est d’autant plus surprenant que la RC concerne les dégâts faits aux tiers et non à soi-même et dans la quasi-totalité des accidents de vol libre, ce n’est pas la RC qui joue, mais l’Individuelle Accident (dégâts faits au pilote lui-même).

 

Les pilotes adhérents à la FFCAM ont reçu un courrier indiquant ceci :

-         le contrat avec Allianz devait durer 3 ans (années 2010 à 2012),

-         un conflit entre Allianz et la FFCAM (problèmes tarifaires, annulation du contrat par Allianz  annoncé pour 2011, au lieu de 2012) a conduit la FFCAM à résilier le contrat dès maintenant,

-         le nouvel assureur choisi, AXA, accepte de revenir à la mutualisation de l’ensemble des activités à partir de l’exercice 2010-2011 et la Responsabilité Civile, incluse dans la licence, couvre à nouveau, sans frais supplémentaires, le vol libre,

-         de même l’Individuelle Accident (facultative) coûte 20,20 € et couvre l’ensemble des activités : alpinisme, ski de randonnée , randonnée pédestre, raquettes, canyoning, spéléo, VTT… et vol libre !

C’est une bonne nouvelle et dans ces conditions les pilotes qui adhèrent à la FFCAM n’ont aucun intérêt à prendre leur Responsabilité Civile Aérienne et leur éventuelle Individuelle Accident à la FFVL.

 

Il reste par contre le point concernant la prise de licence à la FFVL.

Quelques remarques :

-         il est bien sûr tout à fait possible de prendre la licence à la FFVL pour soutenir celle-ci sans prendre la RCA ou l’Individuelle Accident chez elle,

-         en principe tous les membres d’un club affilié à la FFVL (comme le nôtre) doivent être licenciés à la FFVL,

-         certains pilotes (en particulier parmi ceux qui sont licenciés à la FFCAM), ne prennent pas leur licence à la FFVL,

-         je ne pense pas que ce soit pour des raisons financières : en effet la licence annuelle volant FFVL coûte 50 € et que représente cette somme dans le budget annuel d’un pilote (frais de déplacement, renouvellement du matériel de vol…) ?

-         ces pilotes ne jugent donc pas utile qu’il existe une fédération pour gérer le vol libre en France.

 

Concernant la FFVL, certains (dont moi) ont, à maintes reprises, exprimé l'importance qu'elle jouait dans la défense, la promotion et le développement du vol libre en France.

Quelques exemples :

- défense de l'espace aérien vis-à-vis de l'administration,

- réseau et labellisation des écoles (est-il vraiment possible de se former de façon sérieuse en dehors de la FFVL ?),

- qualifications diverses (brevets de pilote, accompagnateur club, qualification biplace, agrément SIV pour les moniteurs...),
- gestion des sites par l'intermédiaire des clubs affiliés (achat ou location de terrains, couverture juridique…),
- élaboration de conventions permettant de pérenniser les sites,
- discussions avec les propriétaires et les administrations locales,
- travaux liés à l'homologation du matériel,
- négociations concernant les autorisations dans les espaces protégés (Parcs nationaux ou autres ; ex. : pourrait-on voler dans le Parc des Écrins si la FFVL n'avait pas négocié en 1999 une convention avec ce Parc ?),
- actions vis-à-vis des jeunes (opération "Educ'en Ciel"),
- accès du vol libre aux personnes handicapées (opération "Handi'Care" avec développement d'un matériel adapté et formation de moniteurs spécialisés),

- attribution de subventions aux clubs par l’intermédiaire des Ligues Régionales et des Comités Départementaux de vol libre (notre club en a bénéficié de façon conséquente ces dernières années),
- obtention de la fréquence radio nationale vol libre,
- mise en place et suivi du réseau national des balises météo,

- gestion de la CFD (Coupe Fédérale de Distance),

- organisation et soutien à la compétition,
- etc.

 

J'enfonce des portes ouvertes en écrivant tout cela et si la situation n'est pas strictement réglementée comme elle l'est en Allemagne par exemple, c'est sans doute aussi peut-être grâce à l'implication de la fédération pour garder "libre" le vol libre en France.

Je pense que certains pilotes ont une image très déformée de la fédération.

Il y a eu une dizaine d’années une période de fortes turbulences qui est à présent achevée depuis longtemps et les personnes concernées n’ont plus de responsabilité à la FFVL depuis longtemps.

Le fonctionnement de la fédération est à présent constructif et positif dans une ambiance amicale et respectueuse de chacun.
Il suffit de s'y impliquer un peu pour s'en apercevoir.
Combien jugent la FFVL sans avoir la moindre idée de ce qu'elle fait réellement ?

 

Mais on continuera bien évidemment à accueillir sans problème et avec plaisir les pilotes non licenciés à la FFVL qui viennent voler sur les sites agréés FFVL gérés par les clubs affiliés à la fédération !

 

Imaginons un instant de pousser au bout la logique de ne pas se licencier à la FFVL : si TOUS les pilotes de vol libre refusaient de se licencier, il n'y aurait alors plus de fédération de vol libre en France.
Dans ce cas imaginez-vous un seul instant que la situation du vol libre serait équivalente à ce qu'elle est réellement (si la fédération est vraiment inutile, on devrait pouvoir s'en passer n'est-ce-pas) ?

En fait les pilotes qui ne prennent pas leur licence FFVL sont toujours prêts à émettre des critiques, mais ne voudraient surtout pas que la fédération disparaisse pour autant !
Ils sont très contents de la critiquer de l'extérieur... et très contents qu'elle existe quand même car ils n'arrêtent pas de profiter de fait du travail qu'elle mène.
Je trouve cette attitude un peu contradictoire car pour qu'elle existe il faut bien que pas mal de pilotes se licencient, n'est-ce-pas ?

Que les pilotes non licenciés à la FFVL se posent juste cette question : "est-ce que je souhaite vraiment que cette fédération n'existe pas ?".

 

Amicalement et bons vols à tous.

 

A+ Marc Lassalle

Commenter cet article

Marc Lassalle 22/09/2010 10:59



Petites précisions : aux débuts du développememnt du parapente, la FFP (parachutisme) a essayé d'obtenir la gestion nationale de l'activité et il y a eu quelques tensions entre la FFVL et la FFP.


Puis le ministère a donné officiellement la gestion du vol libre (delta et parapente) à la FFVL, il y a une vingtaine d'années.


Par contre la FFCAM n'a jamais revendiqué une quelconque légitimité pour gérer le vol libre en France.


Comme le vol libre se déroule parfois en montagne, elle s'y est intéressée (comme le VTT, le canyon ou la spéléo).


Je précise qu'un certain nombre de CAF locaux ont créé des sections "parapente" (ex : Annecy ou Grenoble) et ces sections "parapente" sont rattachées à la FFVL et demandent à leurs
membres de prendre des licences FFVL (elles sont autorisées à le faire comme tout club agréé FFVL).


Le CAF d'Aix en Provence m'avait demandé il y a quelques années de créer un "club parapente FFVL" en son sein et j'ai signalé qu'il y avait déjà un club local dynamique basé à
Puyloubier qui avait une activité régulière en matière de vol montagne et qu'il était donc inutile de créer, au sein du CAF d'Aix, un club dédié au vol montagne.


Marc



Pierre Z. 22/09/2010 10:35



"Un c.o.n qui marche va tjs + loin qu'un intello assis " ! Et des c..s regroupés, structurés, motivés vont encore + loin!


m^me problème en canyon : plusieurs fédés (FFME, FFCAM, FF spéléo et même le kayak) se disputent la gestion de l'activité, finalement secondaire pour chacune d'entre elles (comme la
FFParachutisme au début...) => blocages, interdictions,actions en désordre ou inaction, innefficacité avec les pouvoirs publics, les communes, les fabricants, etc, etc... et conséquences
pour TOUS, isolés ou fédérés. Une fédé (AFC) est en train de naitre. Et lorsqu'il y a des gus qui veulent bien consacrer leur temps à la
cause commune, moi, inactif, je  vais au moins participer par ma modeste cotisation.


NB j'ai été FFVListe dés les débuts, par pur intérêt personnel bien compris



Marc Lassalle 21/09/2010 21:56



Salut Michel,


Je n'ai jamais cherché à opposer la FFCAM et la FFVL (je suis d'ailleurs licencié aux 2 depuis des années) et on peut tout à fait se sentir proche des 2.


Mais ce n'est pas la FFCAM qui gère le vol libre en France !


Certains de ses licenciés sont pilotes de vol libre et elle assure cette activité, mais elle ne s'occupe ni de la formation, ni des sites, ni des négociations concernant l'espace aérien,
etc.


La seule fédération qui a la légitimité vis-à-vis des pouvoirs publics de gérer et de défendre le vol libre en France, c'est la FFVL et c'est pour cela que je trouve nécessaire que les pilotes de
vol libre la soutiennent.


C'est aussi pour cela que j'ai accepté d'y prendre des responsabilités en me faisant élire à son Comité Directeur car j'avais du temps libre et cela m'interessait.


A+ Marc Lassalle


 



PICCA michel 21/09/2010 19:38



Bravo Marc pour se magnifique discours très bien argumenté. Toutefois je ne partage pas ton point de vue sur une partie de ton discours. Les "non licencié" FFVL que je connais (Et qu tu
connais) dont je fais parti  également n'ont jamais à ma connaissance critiqué la FFVL. C'est une institution que je respecte et que je ne connais pas vraiment me sentant plus proche de
la FFCM. IL fallait remettre un peu les pendules à l'heure tu l'as fait (A qeulques détails prêt...) avec conviction et sincérité donc..... je
prendrai cette année ma licence FFVL   Amitié Michel



le bauju 21/09/2010 14:18



Merci Marc pour ce texte plein de vérités et de bon sens.


J'ai moi même déserté la FFVL il y a quelques années lors de la fameuse " affaire des assurances ..." pour adhérer au CAF et être assuré en RCA par la MAÏF ( assureur officiel à cette époque).


Aujourd'hui, je suis impliqué à l'échelon départemental dans la fédé, et je pense que si la FFVL n'existait plus, le vol Libre n'existerait plus en France sous sa forme actuelle, qui avouons le,
suscite l'envie chez  nos voisins .....


Face aux pressions immobilières, aux principes de précaution, à tous les enjeux économiques qui menacent nos sites d'envol, la Fédé nous permet de pérenniser nos espaces de pratique en prenant en
charge la RCA des propriétaires.


Comme l'a dit justement Marc, la plupart des accidents concerne surtout les pilotes eux même, mais si par malheur un pilote non assuré en RCA occasionne un accident à autrui sur un site non FFVL,
c'est la fermeture garantie du site.


Même chose en cas de conflit entre usagers sur un terrain non conventionné, le proprio aurait vite fait de tout interdire.


Voila quelques bonnes raisons de se licencier, mais il y en a beaucoup d'autres ....


 


@+


 


Loïc