Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Loïc pour le CDVL 13

 

Bonsoir à toutes et à tous, 

 

Le CDVL 13 et le club Les Ailes Libres de la Sainte Baume vous informent que le site de Vol Libre de Cuges les Pins a été officialisé sous le n° 01016.

 

Ce site est divisé en deux secteurs : Cuges Est (Secteur du Col de l'Ange) et Cuges Ouest.

 

Le secteur Est possède trois décollages orientés Est, Sud/Est (Gypières) et Sud (Pey Gros) ainsi que son propre atterrissage.

 

http://loicduperier.free.fr/parapente_blog/Acc%C3%A8s%20d%C3%A9cos%20Sud%20est.png

 

Le secteur Ouest possède un décollage orienté Sud Ouest (Tête de Bourdon), et un atterrissage sur le secteur de Cuges Village.

 

http://loicduperier.free.fr/parapente_blog/Acc%C3%A8s%20d%C3%A9co%20SO.png

 

Le Club des Ailes Libre de la Sainte Baume gère ce site dans son intégralité.

Tous ces décollages sont situés sur des terrains privés desservis par des pistes permettant un accès en véhicule à moteur, ce qui est primordial pour la pratique du Deltaplane.

Cet espace de pratique accueille également Marseille Parapente, la première école professionnelle d' enseignement du Vol Libre des Bouches du Rhône, dirigée par JC LANDREAU.

 

Cet été, au mois d'août, des pilotes ont décollé du déco Sud de Pey Gros alors que l'arrêté préfectoral des BdR avait classé le massif en rouge.

Nous vous rappelons que ce site ne bénéficie pas d'une Zone d'Accès du Public en Forêt (ZAPEF),et donc que la pénétration du public y est réglementée.

 

En outre ces pilotes auraient été aperçus par le directeur de l'Unité Territoriale Étoile Calanques Garlaban de l'ONF alors qu'ils survolaient la zone de la vallée de Saint Pons qui est en passe de devenir une Zone de Protection Spéciale (ZPS) par Arrêté Préfectoral de protection du biotope, car elle abrite deux couples d'Aigles de Bonelli.

 

Erreur de parallaxe, je l'espère, mais je me sens responsable ne pas avoir diffusé cette information relative à cette future ZPS qui concernait initialement le site Delta de la Sainte Baume.

Je n'ai pas anticipé le fait que des pilotes décollant de Pey Gros puissent se retrouver dans cette zone …

 

Nous avons organisé dernièrement une réunion pour donner des informations aux pilotes en ce qui concerne l'accès motorisé et l'espace aérien.

Ces informations et cette réglementation permettront d'assurer la pérennité de ce site et plus généralement du Vol libre dans les BdR.

 

Voici donc quelques règles de fonctionnement à respecter.

 

  • Zone interdite de survol mise en place par le CG 13 sur le Domaine Départemental de la vallée de Saint Pons.

 

http://loicduperier.free.fr/parapente_blog/Zones%20interdites%20de%20survol.png

 

  • Attention également au rayonnement et aux émissions d'ondes du radar boule de la Sainte Baume, avec périmètre de sécurité d'un diamètre de 1,3 km (info transmise par la DGAC).

 

  • Rappel sur l'espace aérien réglementé : plafond à 4500 pieds soit 1370 m (TMA Marseille Provence 6).

 

  • Interdiction de survoler le terrain des modélistes lors de l'approche sur l'atterrissage du secteur Est et respect des consignes sur les zones de stationnement et de pliage des ailes (pas de véhicules sur l'atterrissage).

http://loicduperier.free.fr/parapente_blog/Atterro%20SE.png

 

Quelques images prises en vol par Pi'Air sur le secteur Sud Est :

 

http://loicduperier.free.fr/parapente_blog/cuges%20atterro.JPG

 

Et sur le secteur Sud Ouest :

 

http://loicduperier.free.fr/parapente_blog/site%20sud-ouest.JPG

 

Attention, ne pas forcément suivre la flêche pour poser, fiez vous plutôt à la manche à air, en sachant que sur cet atterro, on a plutôt tendance à poser face à l'Ouest ....

 

En ce qui concerne l'accès aux décollages en véhicule à moteur il est réglementé de la façon suivante :

 

L'école Marseille Parapente a contracté un bail commercial sur le site Sud Ouest, lui permettant d'exercer son activité professionnelle d'enseignement.

Elle propose également en fonction de ses disponibilités, une navette à 5 € pour se rendre aux différents décollages.

 

Le Club des Ailes Libres de la Sainte Baume possède également un droit d'accès motorisé réservé aux pilotes deltistes.

 

Le CDVL 13, en concertation avec le Club des Ailes Libres de la Sainte Baume et l'école Marseille Parapente, met à la disposition des pilotes désireux de monter aux décollages en véhicule, trois Autorisations de Circulation Restituables (ACR) numérotées de 1 à 3, et une ACR Véhicule Navette.

 

Un exemple d'ACR :

 

http://loicduperier.free.fr/parapente_blog/ACR%20.jpg

 

 Ce système a été mis en place pour limiter la fréquentation du site en rationalisant et en régulant les déplacements.

 

Ces ACR se trouvent dans deux boites aux lettres fermées par un cadenas à code, au départ des pistes DFCI qui mènent au décollages.

 

Attention ces ACR sont spécifiques à chaque secteur ( ne pas monter en Est avec une ACR du secteur Ouest ….).

 

Le principe d'utilisation des ces ACR peut paraître un peu contraignant au début, mais en fait, son fonctionnement est relativement simple.


 

Mode d'emploi

 

La première chose à faire obligatoirement, est de s'inscrire sur le QVOQ du site internet des Ailes Libres de la Sainte Baume pour réserver une ACR (préciser dans les commentaires « Réservation ACR Cuges Est ou Cuges Ouest »).

Le code d'ouverture du cadenas vous sera donné sur l' onglet CUGES LES PINS http://www.provencedelta.com/.

 

Attention on ne peut donc pas emprunter une ACR sans s'être préalablement inscrit pour la réserver !

D'autres pilotes peuvent alors s'inscrire pour s'organiser en covoiturage.

Quand un véhicule est considéré comme rempli (de 3 à 5 personnes), les pilotes suivants peuvent réserver la seconde ACR, puis la troisième si nécessaire.

 

L'inscription internet permet de ne pas se déplacer pour rien alors que les trois ACR ont déjà été retenues, et si vous vous décommandez, ne le faites pas à la dernière minute, ceci pour permettre à d'autres pilotes éventuellement intéressés de profiter de cette ACR...

 

La suite ….

 

Après être allé chercher votre ACR dans la boite aux lettres, placez la derrière votre pare brise, montez au décollage, et garez vous sur le parking autorisé.

 

Faites votre vol, et, cerise sur le gâteau si la repose au déco est possible, redescendez tranquillement votre voiture ( ne prenez pas de risque inconsidéré pour éviter une navette !!!), puis, au passage remettez votre ACR dans la boite aux lettres.

 

Sinon, une fois posé, allez chercher l'ACR Véhicule Navette pour récupérer votre véhicule resté au sommet (cela nécessite que vous ayez covoituré avec au moins une personne venue avec son propre véhicule).

Quand vous redescendez, remettez votre ACR et l'ACR Véhicule Navette dans la boites aux lettres...

 

En conclusion , ce qu'il faut retenir :

 

Favorisez à tout prix le covoiturage, éviter de faire monter trois véhicules qui ne sont pas « remplis » …...

 

Interdiction absolue de faire des aller /retour avec la même ACR (une ACR ne sert qu'une fois dans la journée).

 

Attention, le Véhicule Navette ne doit en aucun cas rester en stationnement au décollage, il ne peut pas non plus être utilisé pour remonter des parapentistes au décollage.

Il est exclusivement réservé aux conducteurs des véhicules restés au sommet !

 

Toutes ces restrictions peuvent vous paraître contraignantes, mais il faut savoir que les services des Comités Contre les Feux et ceux de l'ONF sont déjà venus contrôler des pilotes cet été.


La réglementation préfectorale sur la pénétration dans les massifs doit être respectée à la lettre.


Pour info, deux autres sites font actuellement l'objet de démarches pour leur réouverture : la Sainte Baume et le Cruvelier.


Les services de l'ONF et du CG 13 sont au courant de nos déplacements, nous sommes sous active surveillance, et tout manquement à la règle risquerait de tout compromettre....

Nous avons la chance d'avoir la possibilité d'accéder en véhicule à moteur sur ces sites, alors ne gâchons pas tout par un comportement irresponsable …


Merci à toutes et à tous pour votre compréhension, et bons vols sur ce nouveau site.

 

Loïc

 


Commenter cet article

Le Bauju 26/09/2012 23:18


Bon, allez, on se calme ….


 


Pour Frigo, il ne s'agit pas d'un procès d'intention, mais je connais ton coté novateur, et une belle distance du site de Cuges j'imagine que ça doit te titiller
….


Loin de moi de penser que tu ne le fasses pas dans les clous : tu as été le premier à le faire du Garlaban, et je ne doute pas que tu puisses le refaire de
Cuges ….


Mais s'engager au dessus de la vallée de Saint Pons avec un plaf maxi à 1370 m comporte des risques, dont celui de s'y vacher ….


Comme l'ont fait remarquer Jean Michel et JC, cette zone n'a pas d'existence légale, mais elle a une existence morale, et sur ce coup, pour le CG 13, c'est
tolérance zéro ….


Je sais également que, au vu de tes capacités de portage réduites, ce site, comme celui du Cruvelier ( si il rouvre un jour) représente une aubaine …. alors ne
tuons pas la poule aux œufs d'or ….


Pas la peine de rentrer cette zone dans ton GPS, tu peux aisément visualiser son emprise au sol ….


 


Pour Jean Michel, tu sais également que je partage à 200 % ton point de vue sur les normes Natura 2000, ainsi que ta conception de cette politique politicienne au
service des lobby économiques et non au service des citoyens et de l'environnement.


Tu ne crois pas que ça me hérisse, de voir que l' Albatros, l'avion de chasse Tchèque qui décolle du Castellet et se ballade sur la Sainte Baume plonge directement
dans la vallée de Saint Pons en plein dans la zone qu'on nous interdit de survoler.....


Le CG 13 sait, le CEEP sait, et personne ne dit rien, personne ne fait rien !!!!


C'est vrai qu'à 1400 € les 20 minutes de vol, y font pas le poids !!!


 


Tu ne crois pas que ça me hérisse aussi de voir que, par exemple, l'ONF autorise la déforestation de la zone de la carrière de Carnoux, et qu'ils nous refusent
toute possibilité d'accès motorisé sur un décollage, sous prétexte que si ils donnent une autorisation pour le Vol Libre, il doivent la donner à tout le monde, en mettant dans le même sac, le
quad, l'enduro, le VTT de descente etc ….


Bien sûr on va te justifier ça avec des raisons économiques : une carrière ça donne du boulot à plein de gens …..


Aucune hiérarchisation des nuisances et des impacts réels sur l'environnement, et on s'en prend comme tu le dis aux minorités peu influentes et faciles à faire
plier ….


Malgré tout ça je veux croire que les bénévoles du CEEP sont sincères dans leur passion pour protéger ces espèces menacées, mais le vrai combat, ce n'est pas contre
nous qu'ils doivent le mener, ils le savent très bien, des exemples concrets le prouvent sur Sainte Victoire : la protection de ces rapaces est tout à fait compatible avec une activité
raisonnée et responsable du Vol Libre.


C'est ça que je leur reproche, et que je ne comprends pas …


C'est à nous les minorités associatives peu influentes et sans réel pouvoir, de prouver que nous sommes bien plus responsables et respectueux de l'environnement que
ceux qui mettent en place les normes Natura 2000 ...





JML 26/09/2012 09:39


Loic.


 Il va de soit que je n’ai aucun grief  envers les acteurs qui se démènent pour l’ouverture de ces sites.


Je suis seulement très en colère concernant l’ensemble de l’application des mesures Natura 2000.


Ce programme ne s’attaque évidement pas aux véritables problèmes environnementaux mais il permet aux pays adhérents à la communauté européenne de se racheter une bonne  conduite pour
dissimuler les autorisations de polluer accordées généreusement à toutes les multinationales qui nous dirigent. Je dis bien dirigent car je suis bien persuadé depuis bien longtemps que ce ne sont
pas les politiques qui gouvernent. Ils font ce que les puissants de ce monde leur ordonnent de faire… Entre autre prendre des pseudo mesures de protection de l’environnement qui feront plier les
minorités sans défense (comme nous, les parapenteux, ou les véliplachistes sur les plages).


L’aigle de Bonelli me fait beaucoup penser au panda. On déploie des grands moyens avec s’il le faut des brigades de fonctionnaires pour protéger un animal emblématique, ce qui va rassurer
les populations. Concernant les pandas, il s’agit en plus du logo du très puissant WWF. Tout un symbole !


Fabrice Nicolino est l’auteur d’un best-seller : « Pesticides, révélation sur un scandale français ». Il est aussi l’auteur de « qui a tué l’écologie »


Il explique très bien comment des organisations de soit disant défense de l’environnement mène des campagnes de communication qui sont en réalité contre productives en terme de protection
de l’environnement qui desservent en réalité les multinationales.


Personne ne s’émeut des milliers d’espèces d’insectes mais aussi d’oiseaux qui disparaissent à cause des invisibles pesticides.. OK, ce ne sont jamais que des hideuses araignées mal
aimées qui nous répugnent, alors nous préférons déployer des très grands moyens pour protéger le panda… qui disparaitra quand même. Et pour cause ! On a détruit son habitat pour produire de
l’huile de palme. C’est irréversible !


Et voilà donc pas que maintenant il y a de vilains parapentistes risquent de menacer l’aigle de Bonelli ! Il faut qu’ils courbent l’échine. Qu’ils se plient aux règles salvatrices de
Natura 2000.


Si vous pensez que Natura 2000 va sauver la faune, approuvez les actions. Moi je pense que Natura 2000 est une belle invention de quelques bureaucrates européens qui n’a pas fini de nous
casser les couilles et ça ne fait que commencer.


Pendant ce temps, la planète coule…..

Frigorifix 25/09/2012 22:15


Là pour le coup Bauju, si c'est à moi que tu t'adresses, tu me fais un procès d'intention totalement à côté de la plaque.


Les zones aériennes m'intéressent pas mal en ce moment et d'autant plus que je me suis doté des instruments nécessaires pour les visualiser en volant. D'où la question sur l'existence d'un
fichier permettant de voir cette zone dans un GPS. Les réserves naturelles (par exemple dans les Bauges) ou les parcs naturels, ont des zones aériennes bien spécifiques que l'on peut télécharger
pour justement respecter leurs frontières.


Je ne suis pas certain de voir en quoi le fait de poser une question, somme toute plutôt légitime, implique que l'on souhaite "nuire au vol libre" ? D'autant qu'avec mes capacités de portage plus
que réduites, un site accessible en navette est pour moi une vraie aubaine.

nownow 25/09/2012 21:54


Merci le Bauju pour le boulot de présentation !!! 


A Minh : toujours partant pour découvrir des nouveaux sites 

Le Bauju 25/09/2012 21:35


Une chose sur laquelle je n'ai pas assez insisté, c'est l'énergie développée par JC LANDREAU pour la création et l'aménagement de ce site.


 


C'est avec Georges MÉDORO qu'il est allé voir les propriétaires des terrains et que des conventions ont pu être signées.


C'est aussi sur ses deniers personnels et sur son temps libre qu'il est en train d'aménager les décos Est, Sud et Sud Ouest.....


OK, vous allez me dire que c'est son gagne pain, et qu'il bosse pour, mais ce site va profiter à tous, aux deltistes bien sûr pour lesquels c'est le seul site de
pratique dans le BdR, mais aussi aux parapentistes qui ont mal au dos, qui peinent à porter un gros sac, et qui de ce fait volent moins souvent … il y en plus que ce que vous
croyez !!!


Pour ceux qui pensent que c'est une usine à gaz, il reste toujours la possibilité de monter à pied comme on le fait systématiquement sur tous les sites des
BdR.


Le système des ACR permet d'offrir un choix supplémentaire en permettant aux pilotes de s'organiser entre eux et de monter avec leurs véhicules personnels sans être
tributaires de la navette de l'école.


Nous sommes conscients qu'un nombre limité de véhicules est incontournable.


Ce qui m'énerve par contre, c'est que dès qu'on met en place des règles pour que notre pratique soit perçue comme respectueuse des enjeux environnementalistes, il
y' en a toujours pour discuter le bien fondé de ces règles, leur légitimité juridique, et comment les contourner ….


 


La création d'une ZPS par arrêté préfectoral pour protection du biotope n'est pas un fantasme, il en existe une dans le Var sur les falaises du Mont Caumes, la
survoler constitue une infraction.


Pour l'instant aucune info fiable sur celle de la vallée de Saint Pons, uniquement des bruits qui courent ….


Cela fait maintenant trois ans que nous travaillons avec le CG13 pour la réouverture du site Delta de la Sainte Baume.


En janvier 2011 le CEEP, en charge de la protection du Bonelli émettait un avis défavorable concernant l'ouverture de ce site.


Le CG 13 n'en n'a pas tenu compte et a permis qu'une convention soit signée avec un cahier des charges très drastique, dont cette zone interdite au survol.


Si demain un pilotes ne la respecte pas c'est 3 ans de travail qui partent à la poubelle, une convention dénoncée et annulée et toutes les tentatives pour rouvrir
le Cruvelier qui passent à la trappe.


 


Nous avons bon espoir que dans l'avenir, cette zone évolue à la fois dans l'espace et dans le temps, comme celle mise en place à l'Escalette : possibilité de
survol au dessus d'une certaine altitude lors de la période sensible (reproduction / couvaison / élevage du poussin ).


Comme le disent Bernard et JML, cette zone est aérologiquement et topographiquement pourrie pour poser, alors pourquoi s'y engager.


Maintenant pour ceux qui désirent partir en cross de ce site, la TMA est très contraignante, mais pourquoi pas, c'est possible, ça a bien été fait au
Garlaban.


Mais si c'est pour se vacher dans la vallée de Saint Pons ça ne représente aucun intérêt sauf celui de nuire au Vol Libre ...