Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par VIZIR

P1000748
 
Parapentreize a été pour sa deuxième saison une belle réussite encore cette année!
Merci aux organisateurs et en particulier au club d'Istres qui avait bien fait les choses et tout prévu dans les moindres détails! Merci, à Guy, Philippe et Michèle et les autres!
Et pourtant on était un peu inquiets le matin en écoutant la voix de la blonde de la balise qui annonçait des vitesses de vent de sud-est  sans commune mesure avec celles que nous avait promises dame météo France et monsieur météo Ciel...
Allez, on y va quand même! Ca va forcément baisser!
Vent d'est le matin n'arrête pas le pélerin.
Le temps de revêtir le beau tee-shirt fait spécialement pour l'événement et d'organiser les premières navettes avec les biplaceurs  et leurs passagers et pendant qu'une horde de courageux menés par Marc attaquaient fougueusement la fac sud, la balise se met à annoncer des vitesses de vent assez déraisonnables...Ca forcit au lieu de mollir et on commence à doute un peu. pas loind de 40 km au déco...Whaouf!
Pour patienter on fait un peu de gonflage, on pique-nique à l'ombre, on prie Sainte Anastasie et Saint Pancrace pour que le vent baisse, on patiente en devisant gaiment.
Au déco, l'attente a dû être bien longue, le soleil tape comme au mois d'août!   Et toujours  ce vent qui faiblit un peu toutefois.
Certains découragés redescendent à pied avec leurs gros sacs.
On a pitié d'eux et on leur donne de l'eau.
L'an prochain on creusera une petite piscine.
Et puis vers 14h, les premières voiles décollent enfin, bi et solos et, ma foi, ça monte gentiment. Certains partiront même en cross ce jour-là! Cest un vrai plaisir de voir tout ce monde en l'air et le sourire des passagers biplace en arrivant à l'atterro!
Le vent est toujours est, mais aussi sud et parfois ouest, enfin n'importe quoi!
Pendant ce temps, les enfants colorient et décorent leurs petits cerfs-volants qu'ils font voler sur la prairie... Armelle leur a préparé un super goûter, bref on s'amuse bien.
Je croyais qu'ils ne seraient pas très nombreux mais finalement ma caisse de cerf-volant y est passée entière!
On a zappé le Champ du Chinois et l'atelier de gonflage. On est déjà trop décalés dans l'après-midi et il est temps de filer à l'ouest pour le vol du soir, car la bonne nouvelle c'est que le vent a tourné ouest tout gentiment comme un bon  petit vent qui fait bien ce qu'on lui dit!
C'est reparti pour une deuxième montée d'une petite heure à l' Escalette- ici on ne craint pas l'effort- avec les deuxièmes passagers biplaces et là, merveille, ça décolle de partout dans un petit 10/15km de face tout tranquillou, du Dino, de l'Escalette où c'est la foule des grands jours et aussi du Berger, le déco historique!
Bressou et Thierry assistés de quelques pilotes aident les voiles à décoller et savent repérer la petite suspente insidieusement accrochée dans un bout de rocher! merci à eux,deux voiles au départ à chaque fois, deux en préparation derrière, ça n'a pas traîné et tout le monde a pu faire un beau vol du soir, même si ça faiblissait un peu trop pour les derniers partis.
Le soleil se couche,la nuit tombe, c'est la pleine lune qui donne à la Sainte éclairée une allure de vaissseau fantôme, grandiose et magique. On se retrouve pour l'apéro et le dîner à la Maison de Sainte Victoire, on est un peu plus de soixante assoiffés et affamés et la soirée de déroule tranquillement  entre potes heureux de se retrouver après deux vols  ... un peu inespérés donc d'autant  appréciés!
Merci encore à tous, à toutes pour votre aide précieuse et à l'an prochain!

Je n'ai pas beaucoup de photos car mon appareil est tombé en panne de batterie, mais  on attend vos albums, vos photos du jour et vos vidéos! on les ajoutera à l'article!
 
Béa
 
      mis en ligne par Raymond 

Commenter cet article

RV 15/09/2011 06:02



Sympa la video, je n'avis jamais vu autan de monde à l'ouest!



marc lassalle 13/09/2011 16:53



Salut à tous,


 


Ce fut une belle journée, bien qu'elle ait commencé par une longue attente au soleil au Pic des Mouches le matin.


Super ambiance conviviale et amicale.


Je crois que les participants n'ont pas regretté d'être venus !


Je rejoins les messages au sujet du prix du repas du soir : pour un simple buffet froid (avec l'apéro quand même avec...), cela faisait effectivement un peu cher...


 


A l'année prochaine.


 


Marc Lassalle



Rv 13/09/2011 00:06



Pardon... pardon... il va m'en falloir plus que cela pour que je range le gourdin que j'avais préparé!



RV 12/09/2011 23:38



C'est vrai que j'aurais du faire le ménage avant de voler dessous sa bâche orange au Bams, des gerbies, des cafards, des restants de crachats et de bave ( ou Dieu sait koa) enfin tout ce sordide
cafarnaum maquillé sous une couche de peinture d'un orange que les années 70 seules aurait pu produire... et bien c'est tout simplement un miracle que j'ai pu m'arracher du sol avec ce couvercle
au dessus de ma tête, à peine en l'aire un vieux scorpion qui dormait dedans depuis belle lurrette m'est tombé sur le casque... et ce fourbe de Bams qui voulait que je me charge d'une banane de
pierres pour me lester encore!


Pour sûr, il avait bien pris 5 kilo en sortant du resto, pour faire honneur à son illustre aieul Bams le Gras... ou pour ne pas être surtoilé sous sa futue Jalpa 4! c'est que le Bams quand il
vole: il fait comme les mongolfiers, ils se leste de tout un tas de chose allant du gris-gris africain au sac de gros sel en passant par quelques gousses d'aïl et 2 ou 3 crucifix histoire de
conjurer le sort. Cependant le Bonhomme est rusé car en début de vol ( quandça "tarte" comme il aime à le dire) il est alors largement sous-toilé mais quand les conditions se calme après avoir
franchis.... Puy d'Auzon! il balance tout par dessus bord ( si possible sur ses petits camarades) puis repart de plus belle.



Béa 12/09/2011 21:14



Ca ne m'étonne pas   car c'est vrai qu'on n'a pas eu tout ce qu'on avait demandé ...J'ai trouvé ça bizarre quand même, et puis ces allers-retours du Bams aux cuisinesj 'aurais dû me méfier!


Bon l'an prochain, on veillera au grain et ça sera mieux, promis juré et craché nom de djeu!


C'est vrai qu'un bon gâteau n'aurait pas été de trop...


Et puis café, pousse-café, petite promenade au bord du Bayon...