Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par VIZIR

 

Le succès de la sortie initiée par Marc Lassalle depuis plus d’un mois était lié à la météo ! Eh bien Marc a eu le nez creux car la fenêtre de vol s’est ouverte ce samedi à partir de 8 heures du matin pour se refermer quelques heures plus tard !

 

Nous avons avec Bernard (Never Stop), Philippe et moi retrouvé Marc vers 10 :30 à Vallouise, rejoint par Thibaut de Grenoble, Pierrot et Marc de Belgique puis Patrick et Laurence.

Marc (en bon G O) nous indique les différents attérro possibles : Vallouise, Aillefroide et le Pré de madame Carle ou nous déjeunerons avant d’attaquer les 1250 m de dénivelée jusqu’au refuge des Ecrins (3175m). Nos amis belges n’ont pas bu de bière par contre, nous avions décidé de saouler Marc pour calmer ses ardeurs ! excité comme un boy scout à l’idée de refaire ce vol !

 

 

P1090660.JPGnc.

En montant, l’avant garde a rattrapé Roland et Stéphan (son passager) et Pierre-Do des Vigneaux nous a rejoint au niveau du refuge du glacier Blanc

Le glacier encore bien praticable nous a apporté de la fraîcheur avec un vent fort de l’amont.

P1090729.JPG

 

 

Nous observions la dérive des nuages en altitude avec quelque inquiétude… 

Au refuge vers 17 heures pour les premiers et 18 :30 pour les derniers (Philippe n’en voyait plus le bout !)

P1090734.JPG

Laurence est contente car son chevalier servent lui apporte....

 

P1090735.JPG

 

 des pantoufles !

 

P1090741.JPG

 Pierrot pense au fabuleux soaring qu'il va faire demain...

 

 P1090742-copie-1.JPG

 Minh enfile ses habits de couturier

 

Roland s’est bien ouvert la lèvre dans les éboulis de la montée sous le refuge ; Stéphan fini par dénicher du fil, une aiguille et un antiseptique : l’opération de couture made by Bernard se fera à vif en plein réfectoire sous l’œil de la caméra et des convives attablés et médusés… Nous espérons que tout va bien pour toi Roland ?!. (Quel courage, même pas mal !!!)

 

P1090745.JPG

P1090750.JPG

Briefing de Marc le soir pour les cordées du lendemain : 4/3/2 ou/3/3/2/2… un vrais langage de coach !

 

P1090752.JPG

Le soleil du soir sur les Ecrins...

Après une nuit agitée (Pierre des Vigneaux fait des bruits extraordinaires en dormant qui s’apparentent à celui du Marsupilami : personnellement je n’avait jamais entendu cela !) le réveil est difficile vers 3 heures (en particulier pour Bernard que Philippe a du secouer comme un prunier pour le sortir des bras de Morphée)

Philippe Bernard et moi faisons équipe, nous partons avec un quart d’heure d’avance : Philippe est en plein forme et dévale les 150m de rocher vers le glacier, mais j’ai toutes les peines du monde à motiver Bernard qui serait bien resté dormir un peu plus…

Il est 3 :30 et nous progressons rapidement sur le glacier éclairé par la lune, un petit regel  a raffermi la neige, ce qui nous rassure,

4 Km sur cette étendue blafarde et nous voila presque au pieds de la face : au milieu du glacier, un vent glacé déboulant du col sur notre droite, nous met le doute quand au possibilité de vol…

Il est 6 : les premiers rayons de soleil illuminent les séracs au dessus de nous dans un concert de couleurs jaune orangé se découpant dans un ciel limpide.

Notre progression est régulière sous les encouragements de maître Minh, nous franchissons avec brio l’échelle permettant de traverser une rimai qui barre notre route.

Vers 3900 m le souffle se fait plus court, mais à l’issue du dernier raidillon, nous découvrons le faux plat sous la brèche ou les premières ailes sont étalées ; la vue de se déploiement multicolore donne des ailes à maître Minh qui mène la cordée !

Les premiers décollent face voile vers 9 heure et se font un peu chahuter devant le déco, mais en transitant sur la droite (en direction du glacier noir) ils trouvent un appui dynamique sur la face et remontent dans du laminaire face au vent avant de basculer vent arrière vers le Pelvoux.

Pierrot et Patrick qui décollent juste derrière ont tôt fait d’exploiter le filon et se retrouvent à faire du soaring au dessus de la barre à 4400 m !!

Puis progressivement le vent faibli et tombe complètement sur le déco, je me sent en forme, et donne un petit coup de main aux derniers, la neige est dure et les voiles glissent vers le bas, Roland et sont passager sont obligés de courir pour s’arracher du sol, reste Philippe qui trouve les forces de courir aussi et décolle sans problème.

Il est temps d’étaler la voile et de quitter ces cimes glacées, par chance un alpiniste arrive et me tient le bord d’attaque pendant que je vérifie les suspentes…

Moment magique du décollage : la pesanteur et le doute s’envolent me voici un oiseau qui joue dans l’air frais du matin, c’est parti pour 30mn de vol fabuleux à cheval sur la crête, le glacier blanc 500 m plus bas sur ma gauche et sur ma droite le glacier noir au moins 1500 m au dessous.

Vent arrière je file vers le Pelvoux et fait signe à une cordée qui descend le glacier des Violettes, Pierrot est passé 300 m plus haut et aurait pu se poser au sommet du glacier !!!

Puis au dessous : Aillefroide (ou nous avons laissé un voiture) Philippe et Roland sont en approche

Voici bientôt la Blanche que je franchis 200 m sous le sommet ; sur les faces Est chauffées par le soleil se forment des petits nuages et me voila en train d’enrouler et regagner 100m !

Derrière la petite station de Puy Aillaud, je devine le camping de Vallouise : l’attero.

Il me reste environ 500 m à consommer (sans modération), je file vers Puy St Vincent ou j’ai l’impression que je pourrais me poser, puis retourne vers Vallouise, survol du marché à la brocante grouillant de monde : cette foule et l’air doux contrastent avec les solitudes glacées survolées…

Sur l’atterro : Pierrot me fait des grands signes, Patrick, Pierre-Do, et Thibault ont aussi dans le regard l’étincelle de ceux qui viennent de vivre un grand moment !

Direction le bar (on ne perd pas le nord !) ou Anne la femme de Pierre-Do nous amène une voiture depuis les Vigneaux (merci à elle). (Thibault avait laissé sa voiture à Vallouise mais ses clefs sont dans la voiture de Marc au pré de Miss Carle !!)

Enfin on se retrouve autour d’une table pour fêter cette sortie, Roland et Stephan ne se sont pas attardés : on espère que cette lèvre sera vite rétablie ! ; Patrick a récupéré Laurence descendue comme une flèche du refuge des Ecrins, juste à temps pour mettre les pieds sous la table.

 

La Old Pig de retour d’une « promenade »grignotait juste à coté ( pas des andouillettes), et on a failli les rater !!..

 

Un grand merci à Marc pour cette initiative ! Et à la prochaine, ils en d’autres en carton…

 

PS : je n’ai pas eu le temps de mettre les photos sur Picasa, mais ça va venir merci à ceux qui en ont de faire de même

 

RV

 

leve-soleil.jpg

echelle.jpg

survol-de-la-barre.jpg

glacier-blanc.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marc Lassalle 18/03/2011 10:28



Salut Pierrot,


 


Le montage est super et rappelle ce magnifqiue vol partagé epuis les Ecrins.


On s'organisera pour en vivre un autre du même genre cet été !


 


A+ Marc Lassalle



Pierrot Catry 16/03/2011 23:08



Salut les amis du Sud,


Je me suis amusé à faire un petit film vidéo de notre exploit du Dome des Ecrins.

http://vimeo.com/21117903


@Marc, il est temps que tu regardes la météo pour figer le créneau en Juillet/aout pour refaire ça


Pierrot (le belge).



Marc Lassalle 06/08/2010 13:56



Bonjour,


Thibault a fait un récit sympa sur le forum "Le chant du vario" avec une photo magnifique des Ecrins prise en vol avec un parapente qui est juste en train de décoller.


Voir ici :


http://www.parapentiste.info/forum/recits/vols-du-dome-des-ecrins-t15370.0.html;topicseen


A+ Marc Lassalle



Roland 05/08/2010 20:49



Salut Pierre


Personnellement la prochaine fois je te réserve le sort d’Assurancetourix dans
Astérix


Sauf qu’à 3000m il n’y a pas d’arbre mais on trouvera un truc ;) LOL


@+


Roland



pdo 05/08/2010 16:43



mille merci à vous tous les aixois de m'avoir acceuilli, et surtout aussi à Marc l'organisateur ......


Si vous passez dans la Drome, ne manquez pas de me faire signe, je connais pas mal de beaux vols là bas..


Désolé pour la nuit que je vous ai fait subir!!!


Pierre-Do, le Marsupilami des refuges