Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pupu et Gao

On s'est dit avec Pupu qu'il fallait bien qu'on raconte un peu notre aventure, alors voila, ca commence comme ca :

Je croise Pupu a l'Escalette 3 semaines plus tot, il me propose une idée originale : un vol itinérant pendant sa semaine de congé fin mars pour rallier Aix à Annecy sur plusieurs jours. Je trouve ça un peu dingue voir complètement loufoque vu la période a laquelle il prévoit ce trip mais je lui réponds quand même " Ouais ! J'te suis! "

 

Donc dimanche dernier (le 25 mars), on se retrouve au col des portes, tous les 2 déposés par des amis.

 

Question préparation du trip, on peut dire qu'on est parti « la fleur au fusil » : on s'est juste dit la veille qu'on voyagerait pas trop chargé, au cas ou il faudrait marcher longtemps. On prévoit de dormir dans des gites/auberges là où on posera et on trouvera à manger où on pourra. Pas question de porter de la bouffe pour plusieurs jours et de quoi faire du camping. On voyagera « light »

 

 

Jour 1 :

Dans la monté du pic, je regarde Pupu transpirer à grosse goutte, et pour cause, son sac n'a rien de light, il fait 24kg. Le mien, un peu plus léger, fait 20kg. En fait le Pupu se tape a porter une grosse sellette dans un sac Gradient (au passage : vraiment naze au portage), il n'a plus son aspen3, on lui a prêté une omega6 (7kg), son sac de couchage « d'époque » fait le double du mien. Par contre, pour gagner du poids, question fringue, on gardera les mêmes, on a seulement emporté un rechange chacun...

 

Commentaire de Pupu : C'est vrai que question portage on a eu notre dose... et dommage que j'ai pas pu alleger tout ça de 5kg...

 

On espère tous les 2 la même journée que la veille (en moins froid si possible) ou de nombreux pilotes ont fait de très beau vol, et ca y ressemble beaucoup !

Plaf à 2500m : on part tout les 2 plein nord sur les ubacs.

DSC00033

 

(On arrive au Luberon, Fred Parle sous la Sigma bleu, fera le vol avec nous)

 

Mais les nuages grossissent plus vite que la veille, et on surveille ça de près car à l'est c'est déjà très chargé, au nord aussi. On passe le Luberon, Banon est a notre porté mais c'est trop noir par la-bas, il pleut d’ailleurs après Banon. On hésite a continuer vers l'est ou c'est encore dégagé...

 

DSC00036Pupu pose et dit de se méfier des nuages. Je vais me poser avec lui. On se regarde tous les 2 et on se dit que cette fois, notre fly'trip a vraiment commencé, on ne peut plus compter que sur nous et sur notre chance pour rejoindre Annecy.

 

2 possibilités pour décoller le lendemain : Banon ou Laragne.

Banon c'est juste a coté mais Laragne nous semble le meilleur plan. C'est la qu'on ira !

Pupu : Banon aurait été la bonne option au niveau stop car on a pas mal galéré! Mais coté vol Laragne est plus sur!


 

Je sort le panneau « PARAPENTE RETOUR » (Pupu a oublié le sien arf  on  ne  se  refait pas! ) et en 4-5 voitures on nous dépose à la Brillanne. La, ca se complique : depuis presque 1 heure qu'on fait du stop ici, personne ne nous prend , il commence a pleuvoir et il va bientôt faire nuit...

Pupu : placé  devant  un  bar  on  picole  un  peu  aussi!

 

 

L'option « train » nous semble la seule alternative. Surtout que la gare est a 2 minutes a pied. Il est 20h quand on arrive à Laragne sous la pluie. 

Pupu :  Et  grand  moment  de  solitude,  quand  on  arrive  au  premier  bar  et que  les  poivreaux  du  coins  nous  disent: " a  non tous  les hotels  sont  fermés  et on  ne connais  pas  de  gite  ici..." Heureusement au  2eme  bar,  le patron sympathique  nous  donne  le  numéro  d'un gite  à  800M  de  là...Ouf on  va pouvoir  dormir  au sec!

 

 

 

Bilan du jour :

Marche :
1h pour monter au pic
Vol :  2h pour 45km
Stop : 37km
Train : 1h
Remarche le soir : 1h pour trouver le gite


 

Jour 2 :

 

Le gite dans lequel on a passé la nuit a normalement vue sur la montagne de Chabre, mais pas ce matin : le brouillard est bien épais, c'est tout trempé, synonyme de plafond bas et thermiques tardifs... pas ce qu'on fait de mieux pour aller loin.

 

A 10heures, le brouillard s'est levé, on nous dépose a coté du panneau qui indique : « déco 12km ». D'apres Pupu : un peu plus de 3heures de marche... mais on est confiant, on se dit que quelqu'un montera bien et nous prendra au passage...

 

1 heure de marche plus tard, on est bien crevé, on fait une pause. 2012-03-26 10.52.46

 

En fait le poids des sacs rend la marche vraiment difficile,

et pourtant on a vraiment pas beaucoup de matériel avec nous.

Et en plus on a oublié pas mal de truc comme : la carte du coin, le chargeur de mon tel, déo et brosse a dent, savon...

 

20minutes de pause plus tard, un 4x4 plaque anglaise s’arrête

devant nous, c'est Sandra qui conduit, elle fait la navette pour

un groupe d'anglais en stage de parapente, elle nous parle de

Gégé, il est connu tel une star ici !

 

Pupu : Sandra (l'ecossaise pour Gégé;-) il  faudra

que  tu nous  raconte she said « you know Gégééééé  hummm »lol

 

Au déco, y'a 5km/h de nord régulier, avec des petites bouffes

en sud. Les 2-3 dust qui passent sont petits mais déjà bien

puissant et remuent nos ailes et le delta du type a coté de nous.

Les cums forment devant et derrière, mais toujours rien au

dessus de nous. On attends la bouffe de sud pour décoller.

 

Pupu : A chaque alerte de dust on se jette sur nos ailes pour pas se faire

emporter comme dans  les films  de  youtube

 

C'est Pupu qui décolle en premier, je le suis de près.

 

DSCF0049

Le thermique nous monte assez vite a 2800m, on ne traîne pas, direction plein nord pour une transition sur les antennes de Beaumont. On arrive a voler ensemble une bonne partie du vol jusqu'à un peu avant Aspres. Pupu annonce en radio du 5-6m/s intégré sur plusieurs minutes, moi je rame et galère a me refaire sur une petite crête.

DSC00042

(Les antennes de Beaumont sont au bout)

 

DSCF0055

(Un ciel de rêve devant nous)

 

 

Mais plus on avance et plus on sent le nord nous contrer, Pupu qui est sorti a 3400m de son thermique continu face au vent. Il me dira s’être fait bien contré et enterré avant le col de lus.

 

DSC00049

(Pupu juste avant Lus)

 

Pupu : Je visais une  montagne et  je suis  arrivé  devant, sous le  vent du nord...donc ben  échapatoire  par  la gauche jusqu'à poser  dans la  vallée  canalisé  par  le  nord!

Je raccroche a hauteur du déco la montagne d'Aspres, fait un peu de soaring devant et retrouve un bon themique. Je pars plein nord a 2200 malgré les conseils de Pupu de bien faire le plaf .

Il avait raison : je poserai 10minutes plus tard.

 

Stop jusqu'à Vif chez un ami qui nous logera pour la soirée.

Pupu : Ce jour   on remarque  que  le  stop  2  c'est bien, mais  on se fait moins  facilement  prendre  que  tout  seul...


Bilan du jour :

Marche : 1h pour monter au déco
Vol : 3h pour 40km
Stop : 54km


 

Jour3 :

 

La météo annonce toujours du vent de nord. Notre plan, c'est de décoller de Gresse en Vercors, au col du Serpaton. Mon pote nous y emmène mais la route qui monte au déco est fermée à mi-chemin, cause de neige.

2012-03-27 11.07.44

 

 

 

 

 

 

1 heure de marche plus tard, nous voilà au déco.

C'est vrai que la neige est bien présente ici !

 

(La route pour monter au déco, mon pote nous accompagne)DSCF0060 (Pupu au déco du col du Serpaton)

 

 

 

DSCF0064

(le col du Serpaton sous la neige)

 

 

Plomb magistral pour Pupu qui se refait in-extremis de très très bas. Moi je zérote au déco depuis 50min.

Finalement, je trouve de quoi prendre 300m au dessus et transite vers le relief sur ma gauche. Pupu me suit mais part 300m plus bas. On se refait et on prend 2 options différentes.

DSCF0061

(Le relief en bas a gauche qu'on va raccrocher, a gauche enneigé : le Vercors)

 

 

Pupu suit les avants reliefs du Vercors, moi je pense raccrocher et remonter au dessus des falaises du Vercors. Il se fait enterrer en vallée, je ne fait pas beaucoup mieux en longeant ces falaises impressionnantes.

 

DSCF0066

(Grenoble au fond caché par les falaises du Vercors)

 

Stop jusqu'à Chambéry puis train jusqu'à Annecy : puisque le nord n'a pas l'air de vouloir s’arrêter, on decide de monter voler d'Annecy pour redescendre jusqu'à Grenoble (si on peut ! )

 

Bilan du jour :

Marche : 1h pour monter au déco
Vol : 2h pour 26Km
Stop : 72km
Train : 1h

 

 

Jour 4 :

 

Sûr de nous, on décide de monter au col de la Forclaz, plutôt qu'a Planfait.,Stop pour monter au déco.

Pupu : Les touristes qui nous prennent en  stop nous  offrent  même une  boisson  au  bar  du  col  et nous mennent jusqu'au  déco  en voiture :  de  vrai  VIP!

 

2012-03-28 14.53.07

Eh oui! pas de marche pour une fois, on ne sera que plus en forme pour le vol.

J'ai jamais fait de cross ici, juste fait un SIV

au dessus du lac.

 

 

Pupu me donne les ficelles pour aller sur Grenoble en partant d'ici.

J’écoute avec attention ses conseils et le nom des montagnes.

 

 

 

 

 

 

 

(Pupu se prépare)

 

DSCF0067On voit une grappe d'au moins 30 parapentistes qui zonent devant le déco de Planfait. Et les plombs s’enchaînent pour les types qui décollent devant nous à la Forclaz.

 

A 15h on décide de décoller, la journée à l'air bien stable, pas de cums, on fera de notre mieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Pupu enroule)

 

40minutes plus tard, on pose à l'attero de Doussard, contré par la brise et le vent nord. Dégoutté de ne pas avoir trouvé de quoi partir d'ici.

DSC00060

(Déco moquette de la Forclaz)

 

Pupu : On  s'est  pas  mal fait secouer  mais  rien pour  vraiment  monter! Mauvaise  option  le  col  de la  forclaz!  C'est  que pour  le  vol  du soir...


2 ou 3 parapentistes ont réussi a raccrocher les Dents de Lanfon en partant de Planfait et ont transités sur le Roc des Bœufs. Ils ne feront qu'encore plus nous dégoûter de notre journée de vol...

 

 

Deux option pour le lendemain : décoller de Planfait plus tôt ou aller au col de l’épine (Marlens).

 

Le vent de nord continue demain, de beaux vols ont été réalisés de Marlens dans ces conditions (dont celui de lundi : Marlens-Aspres: 180km). Ce sera donc notre plan de la dernière chance pour rejoindre Grenoble.

 

Bilan du jour :

Marche : 0h
Vol : 40 min pour 7km
Stop : 12km

 

 

Jour 5 :

 

Marlens, col de l’épine, entre Annecy et Alberville. Nouveau site pour moi, les montagnes toutes proches semblent immenses. Encore pas de marche ce matin et c'est tant mieux, le stop a encore bien fonctionné pour monter au déco.

2012-03-29 11.48.49

 

Aujourd'hui, on a un fusible de qualité, peut être même trop performant : Patrick Berod. C'est son fief ici, il est monté essayer une nouvelle aile.

 

Il est midi : on décolle derrière lui. On galère, lui non. On n'arrive pas a trouver de quoi monter, lui oui. Puis on le voit au plaf transiter sur la montagne d'en face et finalement on le perd de vue. Pupu tente de se jeter sur une face sud, c'est sous le vent et pose en plein venturi.  

Pupu : En  fait le  nord est  déjà bien  présent  même  en vallée  et la  façe  sud  pas  glop! Dés  que  je  m'en aperçois,il  est  trop  tard  impossible  de  revenir  au  vent  donc  je m'écarte dessuite  du relief  et  vais  au milieu  de vallée  poser!


Je m'y jette également mais d'un peu plus haut pour finir à peine plus loin.

 

C'est râpé pour le retour a Grenoble.

 

J’appelle Pupu, je lui propose le plan de la dernière chance : décoller de Montlambert !

 

Go !! Stop jusqu'à St Pierre d'Albigny et... CA VOLE !!! plusieurs parapentes sont satellisés.

Je retrouve Pupu à l'embranchement de la montée du déco. Il est la depuis 20min, personne ne monte. Puis une voiture passe. on monte dedans. A 16h15 on décolle. Le thermique est difficile a trouver mais m’emmène à 1800m je pars ! YES !!

 

Pupu : A partir de 1500 c'etait tartage et compagnie, donc je n'ai pas insisté et je me suis avancé dans la vallée pour ëtre plus dans du laminaire, mais forcément qui dit vallée dit plus de thermique...


Je sors du thermique et me fait secouer comme rarement ca m'est arrivé, c'est très turbulent. Je pense être sous le vent du massif. Je préfère m’éloigner en vallée. Pupu fera pareil mais plus bas et posera peu de temps après.

DSCF0073

(Au fond : Mont Lambert, à gauche : la vallée de Chambéry, à droite : celle d'Albertville)

 

 

En redescendant en dessous de 1500m, c'est déjà plus agréable et je trouve quelques thermiques qui me remontent un peu. Je traverse la vallée de l’Isère pour aller sur les petits reliefs éclairés. Je suis poussé par la brise renforcé par du Nord. J'avance vite. J'arriverai presque a St-Hilaire en volant. Je pose a Tencin, en face de Lumbin accéléré au 2eme barreau.

DSCF0076

(En face, le déco de St Hilaire et la Dent de Crolles)

 

 

Je rejoint Pupu a l'attero de Lumbin, on décide de monter a St Hil pour re-decoller le lendemain et rejoindre Grenoble en suivant la Chartreuse.

 

 

 

Il est déjà 19h! à cette heure ci, le stop à 2 c'est trop 2012-03-29 19.44.23

risqué : on se sépare.

Pupu fera du stop, moi je décide de monter à pied par

le funiculaire.

 

 

Le 1er qui arrive a gagné !

 

 

 

Bon ben... j'ai perdu : j'ai pourtant bien marché,

il m'a fallu seulement 1h de l'attero au déco

en prenant les marches du funiculaire

avec 20kg sur le dos. Je suis bien fatigué.

Un début de crampe au mollet.

 

 

 

On espère toujours rejoindre Grenoble demain.

 

 

Bilan du jour :

Marche : 1h (par le funiculaire)
Vols : 1h de vol, 12km depuis Marlens  
   1h de vol, 32km depuisMontlambert
Stop :
38km


Jour 6 :

 

On se réveille avec l'espoir de rejoindre Grenoble en vol, mais déjà 30km/h de Nord souffle sur le plateau.

On se rend a l’évidence : cette fois, c'est la fin de notre fly'trip.

 

Bon, on n'a pas réussi à voler autant qu'on l'aurait espéré mais on a volé tous les jours, sans trop galérer pour le stop et pas trop marché non plus! (mais beaucoup trop porté cette saloperie de sac bien lourd!)

 

 

Des supers moment passés en vol et au sol. De bonnes doses d’adrénalines, de joie, de plaisir, de fou rire, de doute aussi tout au long des 6 jours passés ensemble.

 

Envie de recommencer, c'est sur !

 

 

Avec du recul, on aurait du faire notre fly'trip dans l'autre sens : Annecy-Aix vu le vent de nord présent toute la semaine, on aurait sans doute fait plus de km en vol...

 

Et puis, on s’équipera plus light aussi, surtout Pupu, je crois.

Pupu : Oui  ça c'est  sur! Une voile light  avec  sellette  reversible ça  aurai  déjà  été  plus  facile  a  porter!

 

DSC00055

2012-03-29 19.44.34

 

Au final:


160km en vol

 

4heures de marche

 

210km en stop

 

et 2 heures de train

 

 

 

 

 

(Gao dans la montée du Funiculaire)

(Pupu apres son vol de Laragne)

 

Les bases pour un prochain essai!

La carte des vols : 

  link

 

Commenter cet article

Pi'Air 11/04/2012 02:46


Super les gars le plus est fait ! c'est la 1ere fois ensuite on comprend ce qu'il faut et ce qu'il ne faut pas ! joli récit


si la lecture vous dit https://docs.google.com/presentation/d/1XGlz-xfLnzSi_L6TQa5rV8jn-BvJ7BmvYn0OjmRCTfY/present#slide=id.p


 

dgerzy 10/04/2012 20:47


tip top le trip et l'article 

Sandra 09/04/2012 21:12


Well done guys! Sandra x

mig 09/04/2012 07:22

SUPER ..... Genial...dantesque....jolie aventure.desormais chaque fois qu on decolera du pic on pourra se dire ..c est loin Annecy?...ou bien ...je crois que j ai oublié ma brosse a dent!..

Bams 09/04/2012 00:05


le truc qui est dommage c'est que le pupu a fait tout le voyage avec une feuille de salade collé sur une dent ,c'est ballot ,  et qu'il a fait du stop comme ça pendant 4 jours  sans
s'en apercevoir !  non vraiment les gars , y'a chez vous un p'tit coté Laurel et Hardy partent en voyage que j'adore .